Un roadtrip dans le Nevada : 10 expériences à vivre

10 choses à voir dans le Nevada, blog voyage

C’est lors de notre dernier road trip dans l’ouest américain que nous avons eu l’occasion de découvrir l’état du Nevada. Les voyageurs s’arrêtent souvent à Las Vegas, puis c’est tout… et c’est bien dommage ! Le Nevada est l’état le plus méconnu de cette partie des États-Unis… Nous avons passé une semaine à arpenter les routes du Silver State, et on peut vous dire que ces régions réservent leur lot de surprise ! Visiter le Nevada, c’est sortir des sentiers battus au milieu des grands parcs de l’ouest, c’est aussi découvrir une Amérique authentique et, parfois, se retrouver être le seul touriste dans des lieux méconnus et originaux. Nous avons atterri dans des lieux improbables, et échangé avec les locaux : des rencontres avec des personnes passionnées et si heureuses de croiser des étrangers !

Nous avons dormi dans des motels, entourés de routards, dans des petites villes quasiment désertes, dans lesquelles seul le saloon apporte un peu de vie ! Les paysages croisés au gré de longs miles furent tellement étonnants et diversifiés : du désert oui, mais également des lacs incroyables, des roches colorées et des montagnes abruptes. Bref, le Nevada, c’est plus qu’un voyage, c’est une expérience

On vous parle ici de nos 10 expériences à vivre dans le Nevada, de l’incontournable à l’improbable, de la ville au désert !

 

 

 

 


 •  Remonter le temps à Virginia City  •

.

Virginia City est une petite ville située quelque part entre Reno, et le lac Tahoe. Après avoir roulé sur les routes qui montent au milieu des montagnes désertiques , un panneau annonçant la ville met de suite dans l’ambiance « The richest place on earth ». La ville fut connue pour ses gisements d’argent et d’or qui, à l’époque de la ruée vers l’or, lui ont valus sa renommée concernant sa richesse.

Lorsqu’on traverse la rue principale, le temps semble s’être figé. Nous avons littéralement fait un saut dans le passé, dans un lieu où on croise même quelques cowboys ! Nos pas, marqués par le grincement du plancher sur lequel nous marchons, nous mènent jusqu’au cimetière de Comstock, situé un peu plus loin. Une petite cabane en bois, remplie de bibelots, et gardée par Candace accompagnée de sa chienne Maggie. Un personnage haut en couleurs qui nous raconte les histoires de la ville, pendant que Maggie elle, chasse les lézards au milieu de la rocaille !

Plus loin, c’est la porte du saloon de la ville que nous passons, lieu dans lequel nous plongerons sous la terre. Car c’est à l’intérieur que se trouve l’entrée d’une ancienne mine ! A la lueur de la lampe nous suivons le guide, au milieu des équipements restés sur place. Dans la pénombre du tunnel, il nous raconte l’histoire de ces gisements qui ont construit l’histoire de la ville.

.

Au cœur du Far West !

La ville vue depuis le cimetière

La petite maison… dans le Nevada !

Contrastes…

En immersion dans les mines

Visiter Virginia City | Infos pratiques

La ville est assez petite, et la majorité des animations se situent dans la rue principale. On pourra y visiter des mines, se déguiser en costume d’époque, voir des Wild West Shows, et flâner dans les rues au milieu des boutiques de cowboy. La ville est aussi connue pour accueillir la course internationale de chameaux (!!) chaque année, début septembre. Virginia City se situe à 35 minutes de route depuis la ville de Reno, et à 45 minutes du lac Tahoe.

Site web : visitvirginiacitynv.com

Ponderosa Mine Tour : visites tous les jours à 11h et à 17h – 8$ par personne, 7$50 si on prend le billet au Visiter center, juste en face – Durée 25 minutes.

 

 

 

 •  Prendre de l’altitude dans les montagnes du Great Basin National Park  •

.

Le Nevada n’est pas très connu pour avoir des parcs nationaux emblématiques, et pourtant, on oublie presque que cet état abrite quelques parcs remarquables. C’est à quelques miles de l’Utah que se trouve un parc national méconnu de l’ouest Américain, Great Basin National Park, qui doit son nom au désert du Grand Basin qui recouvre le Nevada dans sa quasi totalité, ainsi qu’une partie de l’Utah. Ce voyage aura été l’occasion d’aller voir d’un peu plus près ce que cachent les montagnes de ce parc !

Nous remarquons rapidement que Great Basin est un parc national hors des sentiers battus, un peu déserté des nombreux touristes qui visitent le grand ouest ! Pour notre plus grand bonheur, nous avons arpenté la route scénique, passant au milieu des paysages faits de montagnes et de forêts. Le parc est réputé pour abriter les Bristlecone Pines, des arbres figurants parmi les plus vieux êtres vivants de notre planète, mais il est aussi connu pour ses impressionnantes grottes souterraines. Nous avons exploré la Lehman Cave, où nous avons admiré les formations improbables des stalactites et des stalagmites, dans les entrailles de la Terre.

Si vous souhaitez plus d’informations sur ce parc, nous y avons consacré un encart à la fin de notre article sur la Highway 50.

.

 

 

 

•  Visiter une réserve indienne au Pyramid Lake  •

.

À 35 miles au nord de Reno, la capitale du Nevada, se trouve le Pyramid Lake. Appartenant à une réserve indienne, ce lac a la particularité d’avoir un rocher en forme de pyramide, nommé « Pyramid Stone Mother ». Malheureusement, la piste menant à ce rocher est fermée (jusqu’à nouvel ordre), car il y a eu des dégradations sur les pierres.

Il y a tout de même la possibilité d’explorer la rive ouest, où on peut observer d’autres formations rocheuses, et quelques curiosités comme les « Pop Corn Rocks ». Dans le visitor center, on en apprend un peu plus au musée qui retrace la vie de la Tribu Paiute. Nous y avons aussi découvert que le lac abritait une espèce de poisson endémique, le Cui-ui, qu’on ne trouve qu’ici !

.

Nous verrons tout de même le rocher « Pyramide » au loin !

Escalader un Pop Corn !

 

 

 

 •  Affronter la chaleur torride de la Vallée du Feu  •

.

Situé à seulement 1h de Las Vegas, le parc de la Valley of Fire représente une formidable opportunité d’évasion. Ce State park nous a tellement enchanté que nous l’avons visité à chaque fois lors de nos deux voyages dans l’ouest américain, et ce avec toujours autant d’étoiles dans les yeux ! Pour vous donner une idée, la Valley of Fire, c’est un mélange de couleurs étonnantes, des routes scéniques magnifiques, et de nombreux trésors à découvrir au creux de ces rochers.

La route qui traverse le parc est vraiment de toute beauté, et plus particulièrement la portion qui mène aux Whites Domes. Il y a aussi quelques randonnées sympas à faire, comme le trail qui mène à la Fire Wave : une vague naturelle sculptée dans la roche.

Vous pourrez retrouver plus d’infos dans notre guide pratique sur la Valley of Fire, ou encore voir quelques belles photos dans notre article sur les States Parks à voir dans le Nevada !

.

Cette route parle d’elle même…

Explorer les canyons de la Vallée du Feu, et escalader les rochers improbables

 

 

 

•  Traverser le Nevada par la route la plus solitaire d’Amérique  •

.

Lors de ce road trip dans le Nevada, nous avons vécu durant deux jours une expérience hors du commun, nous avons traversé l’état d’ouest en est par la Highway 50, la route la plus solitaire des États-Unis ! Longue et peu fréquentée, sur 657 kilomètres cette route parcourt l’une des régions les plus arides du pays. En 1986, un journaliste du Life Magazine a parcouru la Highway 50 et a témoigné que c’était une route complètement déserte, sans intérêt, et qu’il déconseillait à tout automobiliste de s’y rendre sans connaître les principes de base de la survie. Cette histoire lui a valu sa renommée de la route la plus solitaire d’Amérique ! S’aventurer sur la route 50, qui se trouve sur l’ancien itinéraire du Pony Express, c’est traverser des montagnes et des étendues désertiques, ponctuées par quelques minuscules villes minières.

C’est peut-être sur cette route qu’on a trouvé le plus d’authenticité, nous avions le sentiment d’être les seuls étrangers à venir se perdre par ici : des motels, des routards, quelques américains en road trip dans leurs vieux camping cars, des repas improvisés dans des stations services, le chérif qui nous interpelle en voiture comme dans les films (oupss), mais aussi se retrouver dans un lieux nommé « The middle of nowhere », ou encore monter dans une locomotive à vapeur. Puis revenir en France en possession de son certificat comme quoi « nous avons survécu à The loneliest road in America »…

Pour en savoir plus sur les lieux, activités et paysages découverts le long de cette route, notre article spécial est à découvrir : Highway 50, la route la plus solitaire d’Amérique

.

Suivre la Highway 50, c’est rouler entourés de grands espaces

 

 

 

•  Se régaler dans une ferme aux fruits rouges  •

.

Au cœur de la Carson Valley, au nord ouest du Nevada, nous avons rencontré Jack et Diana, un adorable couple qui possède une ferme de fruits rouges : la Jacobs Family Berry Farm. Ils vivent dans ce grand ranch historique datant de 1869, retapé et merveilleusement bien entretenu. Passionnés de jardinage, ils partagent leur passion en organisant des visites du domaine : à la découverte des nombreuses allées de framboises, mûres, groseilles… soit plus de 1000 plants !

Nous y avons passé un doux moment gourmand, où on se sentait presque chez nos grands parents (en version américaine 😉 ). La barquette de fruits rouges qu’on a rapporté n’a pas fait long feu !

.

Bienvenue chez Jack et Diana, dans le petit cocon de la Carson Valley 

Oh, les jolies framboises !

Jacobs Family Berry Farm | Infos Pratiques

Jack et Diana vendent leurs fruits rouges depuis la ferme, de juillet à septembre. Ils organisent aussi des visites du domaine, et peuvent même accueillir des mariages dans l’ancienne grange aménagée pour cette occasion ! (on fait passer l’info, qui sait si ça peut servir pour l’un d’entre vous un jour…). Pour les horaires d’ouverture et autres infos, le mieux est de les contacter directement sur leur site.

Site web : jacobsberries.com

Pour connaître les différentes endroits à voir dans la Carson Valley : visitcarsonvalley.org

 

 

 

 •  Flotter sur l’eau cristalline du lac Tahoe  •

.

Cela faisait un moment que nous souhaitions voir le lac Tahoe, tellement nous en avions entendu de bien par d’autres voyageurs. Niché à 1897 mètres d’altitude, dans la chaine de montagnes de la Sierra Nevada, ce grand lac est à cheval entre deux états : le Nevada et la Californie. Pour vous donner une idée, il a été élu le plus beau lac des États-Unis, tant il est incroyable !

Dès les premiers instants, nous avons rapidement compris pourquoi. L’eau est si claire, si turquoise, et les rivages sont faits soit de plages, soit de forêts, et même à certains endroit de rochers ronds et polis. C’est le cas au Sand Harbor State Park, où quelques sentiers serpentent entre ces roches. Quelques sapins ici et là, des petits pontons, des plages…

Le lac est bien sûr réputé pour les activités nautiques, nous avons navigué sur les eaux transparentes, à bord d’un kayak, ou en équilibre sur un paddle ! D’ailleurs, c’était la première fois que nous testions cette activité : on commence sur les genoux, et puis on tente sur les pieds… plouf ! Pas si évident avec les vagues 😉

.

Lever de soleil sur le lac Tahoe

Contempler le paysage sur les sentiers du Sand Harbor State Park

Visiter le lac Tahoe, côté Nevada | Infos pratiques

Le lac représente une belle occasion de découvrir un paysage différent dans l’ouest américain, et de profiter des nombreuses activités nautiques qu’on peut y faire : paddle, kayak, tour en bateau, jetski… On peut également y randonner, faire du VTT, ou encore skier durant les mois d’hiver quand le paysage est enneigé. Une route scénique fait le tour du lac (115km) et offre de beaux points de vue. Il est situé à 3h30 de route de San Francisco, et à 1h de route de Reno (il y a une navette depuis l’aéroport, plusieurs fois par jour). Nous vous conseillons de réserver les logements à l’avance, surtout lors des week-ends, l’endroit est très prisé des américains.

Plus d’informations : sur le site de Travel Nevada

Nous écrirons bientôt un article plus en détails sur le lac Tahoe et les activités que nous y avons fait !

 

 

 

 •  Boire un verre dans le plus vieux bar du Nevada  •

.

Cette expérience fut parmi les plus originales qu’on ait vécu dans l’ouest américain. C’est dans la petite ville de Genoa que se cache le bar le plus ancien du Nevada, qui a été construit en 1853. Et pour tout vous dire, lorsqu’on passe la porte du saloon – dominée d’un panneau en bois où il est indiqué que les chevaux sont interdits à l’intérieur – on a l’impression que ça n’a pas bougé depuis (ou presque!). Des vieux objets poussiéreux s’entassent ici et là, et quelques locaux, chapeau de cowboy sur la tête, viennent boire un coup et parler de tout et de rien. Dana (une des légendes de la Carson Valley) nous propose une bière fraîche en nous montrant le fameux miroir composé de poudre de diamant, qui s’illumine sous la lumière. Original on vous a dit !

.

Une expérience dans l’ouest authentique…

 

 

 

•  Photographier les chevaux sauvages dans la Carson Valley  •

.

C’est en découvrant la Carson Valley, non loin du lac Tahoe, que nous avons eu l’occasion de rencontrer John. John est un photographe, une véritable légende de la vallée, qui suit avec passion la faune sauvage de la Carson Valley, et plus particulièrement les nombreux chevaux sauvages qui vivent dans ces plaines. Nous l’avons suivi le temps de quelques heures, à bord de son 4×4, jumelles et appareil photo à la main, sur les pistes non loin de la ville. Mission chevaux sauvages !

La fin de l’été est bel et bien là, et c’est au milieu des champs parés d’une couleur dorée que nous cherchons les chevaux, plus précisément des mustangs. John les connaît bien, très bien même ! Chaque semaine, il vient les capturer de son appareil photo muni d’un téléobjectif, et il a même ses petits chouchous : il nous parle de Blue, un cheval aux reflets gris bleutés, ou encore de Zorro, avec son semblant de masque noir au niveau des yeux. Après quelques longs moments de recherche, nous les trouvons enfin ! Observer un animal dans son élément, vivant en toute liberté, est à chaque fois un réel bonheur, et nous nous rendons compte qu’aujourd’hui, c’est extrêmement rare de voir un cheval évoluer de cette façon.

Cette activité fut notre coup de cœur au Nevada !

.

Chercher les chevaux sauvages du Nevada, et les trouver !

Nous suivons John, un photographe passionné dont ces recoins n’ont plus aucun secret pour lui !

Les chevaux… mais aussi les oiseaux sont de la partie.

Quelques bassins d’eau douce sont installés pour aider les chevaux durant la saison d’été

Photographier les chevaux sauvages dans le Nevada | Infos pratiques

John T. Humphrey est un photographe animalier qui vit dans la Carson Valley depuis plus de 15 ans. Passionné de faune sauvage, il a suivit les chevaux et connaît aujourd’hui très bien les secteurs où ils vivent ! Il encadre des sorties photographiques de 3 heures, afin de découvrir ces animaux et de les capturer avec son appareil photo. Pour réserver, il suffit de le contacter par mail sur son site. Le prix est assez conséquent, mais il s’agit d’une expérience unique qui ravira les amoureux de la faune sauvage. C’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’observer les mustangs sauvages du Nevada !

Pensez à emporter le téléobjectif ! 😉

Site web : akawolf.com

 

 

 

•  Vivre un coucher de soleil dans le parc de Cathedral Gorge  •

.

Ce petit parc a été une très belle découverte, et une bonne surprise ! Après avoir roulé de longs miles solitaires le long de la Highway 50, nous avons mis le cap au sud, direction les petites villes de Pioche et Panaca. Au milieu de ces grands plateaux désertiques, oublié des circuits touristiques, le parc de Cathedral Gorge est bien caché, alors qu’il est pourtant juste à côté de la route !

Cathedral Gorge, c’est une sorte de petit canyon, et une vallée issue d’un ancien lac aujourd’hui asséché. L’érosion et les conditions climatiques très contrastées, allant des fortes chaleurs au gel, en passant par la pluie, ont sculpté ce paysage fait de grandes falaises d’argile. Un décor qui invite à s’aventurer au milieu de ces aiguilles, qui cachent des petits trésors comme des slot canyons ! Le parc est assez petit et se visite un une journée, les couleurs sur les formations s’accentuent au coucher du soleil.

Ce parc est à deux pas de la frontière avec l’Utah, il est donc très facile de l’intégrer à un circuit « classique » autour des parcs nationaux. Pour ceux que ça intéresse, nous donnons plus d’informations dans notre article sur les states parks à voir dans le Nevada.

.

 

 

 

•  Las Vegas !  •

.

On ne pouvait tout de même pas parler d’expériences dans le Nevada sans citer Las Vegas 😉

Cette ville mythique est à voir au moins une fois dans sa vie, tant elle est curieuse ! Lorsqu’on roule pour la première fois sur l’avenue du strip, on découvre les nombreux hôtels casinos incroyables et débordants d’excentricité… Un lieu qui devient très animé le soir et scintillant de mille lumières. Même si on ne joue pas aux casinos, se promener au milieu de tout ça est déjà une expérience hors du commun ! On peut aussi choisir de s’immerger dans le vieux Vegas, à Freemont Street : une déco un peu plus ancienne et toujours très kitsch, pour une ambiance encore plus dingue le soir… cette rue est recouverte sur 460 mètres d’une immense arche remplie de diodes lumineuses. L’expérience la plus folle à Freemont Street ? Voler sous cette arche, au dessus des gens, accrochés à une gigantesque tyrolienne !

.


 

SUR LA CARTE


 

Notre voyage au Nevada, en vidéo !

 


Mettez de côté ces idées de voyage pour votre voyage dans l’ouest américain, en épinglant cet article sur Pinterest :

 

 

Un grand merci à l’office du Tourisme du Nevada, qui nous a soutenu lors de ce road trip ! Et un petit coucou à Kim de la Carson Valley, une personne adorable et passionnée par sa région, qu’on a adoré rencontrer

8 commentaires pour “Un roadtrip dans le Nevada : 10 expériences à vivre

  1. ellexplore

    C’est canon!!! Ça donne vraiment vraiment envie de faire tout ça ! Merci pour cet article rempli de belles découvertes! Les photos sont magnifiques 😍

  2. Itinera Magica

    Merci merci merci de me faire découvrir plein de coins dont je n’avais jamais entendu parler et qui me font rêver. Je retiens tout particulièrement les chevaux sauvages aaah mon dieu !!!! et Cathedral Gorge, jamais vu et ça a l’air dingue. La route toute droite, le vieux bar et Virignia City, j’en avais entendu parler par Bill Bryson (que je te conseille chaudement !), mais jamais vu d’images. J’ai surkiffé cet article en bref 😉 bravo et merci !

    1. Betty

      Merci beaucoup 🙂 Tu adorerais ces régions j’en suis certaine !
      Je crois me souvenir que tu m’avais déjà parlé de cet auteur (en réponse à une story instagram peut-être !), on va aller regarder ça de plus près alors 😉

  3. kocyla31

    Encore un très bon article qui va nous être utile l’été prochain, nous passerons certainement un peu plus de temps dans cet État, merci les amis !!

Laisser un commentaire