Un grand week-end nature dans la Loire

Idée de week-end nature en France

 

Stopper le temps quelques jours pour s’échapper, et se ressourcer à deux pas de chez soi, dans notre belle France ! Le département de la Loire nous a beaucoup surpris, composé de paysages situés entre la campagne et la montagne, des méandres paisibles, et une nature luxuriante dans laquelle on se laisse volontiers transporter…

La Loire est un département peu connu, et souvent confondu (la phrase qui est revenue à chaque fois : « ah, vous allez voir les châteaux de la Loire ») ! Positionné entre les Alpes et l’Auvergne, il n’est pourtant pas en reste. Début juin, nous avons découvert les régions du Forez, du Roannais et du Pilat, le temps d’un grand week-end. Voici quelques idées pour visiter la Loire, version nature !

 

 

 

 

LE FOREZ

 

 

Lorsque nous avons parcouru les routes qui grimpent vers les monts du Forez, nous avons rapidement compris qu’ici, on allait se sentir bien. Une nature très présente, des grandes forêts de sapins, des monts cachés dans les nuages… et surtout, très peu d’habitations. Les montagnes avoisinent les 1400 mètres d’altitude, et abritent une variété de paysages inattendus : paysage de landes, estives et tourbières. Et lorsqu’on perd de l’altitude, on retrouve la Loire qui serpente au milieu des collines et des plaines du Forez.

 

Que voir dans le Forez

Les prés fleuris et les forets mystérieuses…

 

Sur la route, dans les monts du Forez

 

Randonner de jasserie en jasserie

 

Nous avons pris de l’altitude et rejoins les Hautes-Chaumes. Les sommets foréziens ont des airs de grands plateaux, où grands espaces sont les maîtres mots. Nous prenons les sentiers qui mènent aux jasseries : des anciennes fermes construites en pierre. Non loin, le radar de Pierre-sur-Haute, le point culminant du Forez avec ses 1634 mètres de hauteur, apparaît brièvement entre deux nuages… Il paraît que par beau temps le panorama est incroyable, et offre une vue lointaine sur le Mont Blanc et les Ecrins. Nous ne profiterons pas de cette belle vue, car ce jour-là le ciel est chargé, rendant les paysages du Forez quelque peu mystiques…

Non loin de Sauvain, nous avons pris les pistes qui montent vers les jasseries de Colleigne. Les fleurs par centaines tapissent le sol, nous n’avons jamais vu autant de pensées sauvages ! C’est aussi un super spot pour ramasser les myrtilles, il y en a vraiment beaucoup ! Les environs font partie d’une réserve, qui accueille 17 plantes protégées, dont le Lis Martagon.

 

  Retrouvez des idées de randonnées dans le Forez sur le site randos-loireforez.com

 

Jasserie Loire Forez

Lumières sur les pâturages

 

Ambiance mystique dans les montagnes du Forez

 

Randonner en France departement de la Loire

Les grands espaces sont ici !

 

Futures myrtilles et chemin vert

 

 

Les orgues basaltiques de Palogneux

 

On a aperçu cet endroit sur notre carte routière, et on s’est dit « oh, on va voir à quoi ça ressemble ? ». Voilà quelque chose de bien insolite à découvrir dans le Forez !

Il y a des centaines de formations comme celle-ci dans cette région, qui ont été créées il y a 30 millions d’années par des coulées de lave. On peut admirer cette géologie surprenante à Palogneux (entre autres), à travers un petit parcours naturel aménagé. Des panneaux informatifs sur la faune et la flore entourent les formations rocheuses.

 

  Télécharger le petit guide des espaces naturels de la Loire

 

 

 

Randonnée à la cascade de Chorsin

 

Parmi ces grandes forêts, toujours dans les Hautes-Chaumes, se cachent quelques merveilles inattendues comme la cascade de Chorsin. On y accède tout d’abord par une piste, puis par un court sentier. La forêt est superbe et nous avons presque l’impression d’être dans l’Oregon ! La vallée sauvage de Chorsin était auparavant une vallée glaciaire, elle en a gardé peu de traces et elle est aujourd’hui recouverte d’arbres et de végétation.

La cascade est facilement accessible depuis la D44, en prenant une piste en direction de Chamarel, on peut se garer au lieu dit Le Chorsin (où un panneau indique la direction de la cascade). Il y a également une belle boucle possible à faire (11km  +380m  4h), en partant de La Rivière  (voir le parcours par ici).

 

   Le topo randonnée que l’on conseille pour cette sortie : TopoGuides Les monts du Forez

 

Au milieu des mousses, dans un décor de contes…

 

Sur la piste qui mène à la cascade

 

Le temps s’arrête au pied de la cascade

 

 

Le château d’Essalois

 

On redescend des montagnes, et on retrouve le fleuve de la Loire, qui se cache au milieu des plaines verdoyantes. Le château d’Essalois est situé en haut d’une colline, et surplombe la Loire et le château de Grangent. L’accès est gratuit et on peut monter en haut de la tour et admirer la vue sur ce paysage qui est clairement un incontournable ! Le château de Grangent, qui se trouve sur une île, s’est retrouvé entouré d’eau suite à la construction du barrage, non loin. Privé, il ne se visite pas, mais le panorama depuis la rive constitue un merveilleux lot de consolation !

 

point de vue Loire château d'Essalois

Vue sur le lac de Grangent, qui fait office de miroir naturel

 

Montée dans le château d’Essalois

 

Le château d’Essalois, vu d’en bas !

 

 

Le plus beau point de vue sur les gorges de la Loire

 

Ah, on l’a cherché, ce fameux point de vue ! Lorsqu’on parcourt les routes de la région, la Loire fait souvent quelques apparitions rapides ici et là, et se cache derrière une végétation dense, tant les rives sont restées sauvages. Il aura fallu se rapprocher du village de Saint Victor sur Loire, pour dénicher THE panorama sur les gorges de la Loire. Nous ne sommes plus tout à fait dans le Forez, puisque ce secteur commence sur la rive voisine. C’est sur le plateau de la Dance, dans le village de Quéret, que part un petit sentier discret, sans vraiment d’indication, en direction du point de vue panoramique. La randonnée est assez courte (30 minutes A/R),  on conseille de faire la pause pic nic à ce point de vue sublime (on y resterait encore et encore !). Nous avons échangé quelques minutes avec un coureur de trail qui nous a confié que c’était l’un de ses endroits favoris dans la région, ce n’est pas étonnant !

   Point GPS du point de vue : 45°26’07.0″N 4°15’14.5″E

 

 

La Loire, dans toute sa splendeur !

 

Les abords du fleuve sont restés sauvages et peu urbanisés

 

On fait face au village de Chambles, de l’autre côté de la Loire

 

 

Où manger dans le Forez  |  L’auberge de Garnier

 

L’auberge de Garnier est isolée en altitude, au milieu des pâturages et face aux grandes forêts du Forez, et elle prend des allures de refuge de montagne. C’est accompagnés d’un feu de cheminée qu’on y déguste des spécialités locales, avec des plats cuisinés en quasi totalité avec des produits de la région : bière locale, patia (pommes de terres confites dans la crème, durant 3 heures), glace artisanale à la myrtille, et sans oublier bien sûr, la fourme de Montbrison ! Antoine, le gérant, nous raconte son quotidien dans cette auberge pas comme les autres. Les alentours sont dépourvus de poteaux électriques, le bâtiment fonctionne avec un groupe électrogène et il doit, chaque jour, monter et redescendre les produits frais… quel travail ! On a passé un moment chaleureux, au coin du feu (alors qu’il pleuvait dehors, le bonheur), avec des bons petits plats du terroir dans l’assiette, que demander de plus ?!

 

Site web et menus : aubergedegarnier.fr

Ouvert d’avril à octobre

Réservations (conseillées le week-end) : 04 77 76 83 86

Auberge de Garnier Loire Forez

 

• • •

 

 

Où dormir dans le Forez  |  La chambre d’hôte Les Genêts

 

Nous sommes restés en famille, puisque la chambre d’hôte est tenue par les parents d’Antoine, de l’auberge de Garnier ! Andrée et Armand ont une ferme dans le petit village de Tremolin (qui fait partie de la commune de St Bonnet le Courreau) et louent trois chambres d’hôtes. Nous avons passé un doux moment accompagnés de ces gens adorables, pour qui le Forez n’a aucun secret ! Nous avons même accompagné Andrée à l’heure de la traite de ses 17 vaches. Les chiens ne font pas des chats, nous avons presque aussi bien mangé qu’à l’Auberge de Garnier 😉

 

Site web et réservations : eschambresdetremolin.com

Prix : 53€ la nuit pour 2 + 16€ par pers pour le diner

 

 

 

 

 

LE ROANNAIS

 

 

Pour être honnête, le Roannais, au départ ça ne nous parlait pas beaucoup… Ce secteur du département de la Loire est très méconnu, une France secrète dirons nous. Les paysages sont peut-être moins montagneux que le Forez et le Pilat, mais les panoramas incroyables et les villages de caractère sont bien là ! Le Roannais, c’est donc l’endroit paisible qui invite à la deconnection, au repos et à l’exploration douce… et ça, ça fait un bien fou.

 

Visiter le Roannais

Patrimoine et nature printanière du Roannais

 

Nuances de vert au bord de l’eau

 

Des dizaines de rapaces volent au dessus de nos têtes, ici le Milan Noir

 

Randonnée sur les abords du lac de Villerest

 

 

 

Le Pet de l’âne

 

Ce méandre incroyable de la Loire est un véritable bijou à découvrir dans le Roannais. L’eau y est paisible, la nature riche et le calme règne en maître. On peut apercevoir la base nautique juste en face du point de vue. Pour s’y rendre, il faut aller jusqu’au village de Dancé, et continuer la route jusqu’au Pet d’âne. Il y a même quelques tables de pic nic pour profiter les lieux plus longuement ! L’endroit est aussi propice à la randonnée, avec un sentier qui parcourt le bois de Cierve.

 

 

 

 

Saint Jean Saint Maurice sur Loire

 

Parmi les villages de caractère du Roannais, il y a Saint Jean Saint Maurice sur Loire. Ce petit village médiéval surplombe un méandre de la Loire, et se découvre en flânant dans les ruelles faites de vieilles pierres. On vous conseille de monter au sommet du donjon (accès libre) afin d’admirer la vue sur le village et sur la Loire.

 

 

 

Le château de la Roche

 

Ah, le sublime château de la Roche ! Ce monument historique et emblématique du département de la Loire est un petit trésor architectural, construit sur une avancée au bord de l’eau au XIIIè siècle. Le cadre est idyllique, et le spot photo parfait, le château de la Roche est un incontournable à voir dans le Roannais, et dans la Loire ! A l’heure où nous y avons été, le château n’était ouvert qu’aux visites de groupes, mais il se découvre en visite libre, ou bien théâtralisée.

  Plus d’infos sur les visites du château de la Roche sur le site lechateaudelaroche.fr

 

 

Où dormir dans le Roannais  | La ferme de la source

 

Notre escapade dans le Roannais a été l’occasion de tester un hébergement insolite, avec une nuit dans une yourte ! L’endroit est parfaitement situé, surplombant dans un méandre isolé des gorges de la Loire. La ferme dispose de 2 yourtes mongoles et de 3 chambres d’hôtes, et d’un espace bien être (hammam, jacuzzi, massages). Nous avons profité du cadre naturel en suivant la piste qui descend jusqu’à une petite plage déserte, si ce n’est quelques aigrettes et hérons qui peuplent les lieux.

 

Site web et réservations : lafermedelasource.com

Prix : entre 69,90€ et 79€ par nuit pour 2 pers

 

 

• • •

 

Où manger : au restaurant Côte à côte, à Saint Jean Saint Maurice sur Loire. Une cuisine douce et raffinée aux notes locales et de saison. La terrasse permet de profiter du décor et de la quiétude du village médiéval !

Restaurant Côte à côte35 place des Chalands, 42155 Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

 

 

 

 

LES MONTS DU PILAT

 

 

La randonnée des Trois Dents

 

Les Trois Dents furent notre première découverte dans les montagnes du Pilat. Proche du chef lieu de la Loire, Saint-Étienne, le parc du Pilat est un avant goût des Alpes, où les grandes forêts sont dominées par des sommets rocheux. Les Trois Dents sont 3 (voire 4) sortes de promontoires rocheux, offrant un panorama lointain, d’un côté sur la vallée et les Alpes, de l’autre vers le sommet culminant du Crêt de l’Oeillon. Le départ se fait du col du Gratteau, puis l’itinéraire est bien balisé ! La randonnée est facile et plutôt courte ( 2,8km  +130m  1h15 ), lors de la saison printanière (mi-mai à mi-juin), les chemins sont entourés de centaines de genêts en fleur, le paysage est teinté de jaune !

  Découvrir plus d’idées de randonnées dans le Pilat sur le site pilat-rando.fr

 Randonnée dans le Pilat

Les Trois dents sont en vue !

 

Printemps dans les montagnes de la Loire

Chemins bucoliques

 

Au sommet de la dent « du milieu »

 

 

La cascade du Saut du Gier

 

Encore une petite merveille au cœur de la forêt ! Après avoir découvert la cascade de Chorsin dans le Forez, c’est au tour de la cascade du Saut du Gier, dont l’accès est un peu plus sportif ! Au départ de la Jasserie (dont on vous parlera plus bas), un sentier descend rapidement à travers les arbres, dans une pente plutôt raide, alors attention à ne pas emprunter cet itinéraire un jour de pluie. On peut aussi choisir de partir du hameau de La Scie du Bost, un peu plus bas. Au cœur d’un cirque rocheux, la chute d’eau est sublime et plutôt impressionnante avec ses 25 mètres de hauteur. Une fois de plus, on se dit que le printemps est la saison idéale, car la cascade apparait au dernier moment au milieu d’un cadre luxuriant…! Côté chiffres, la randonnée fait 4,2km a/r +330m de dénivelée pour 1h45 environ.

 

  Télécharger le tracé GPS de la randonnée

 

Cascade Pilat

 

 

Randonnée crépusculaire et nuit dans la forêt, dans un tipi !

 

On termine nos découvertes avec une activité qu’on a tout simplement adoré. Nous avons rejoint Valérie, notre accompagnatrice pour une randonnée crépusculaire, suivie d’un bivouac en pleine nature dans le parc du Pilat. On met le cap vers les crêts, situés sur les parties les plus hautes de ces montagnes, et offrants une vue dégagée sur les alentours. Valérie, guide de montagne passionnée, nous fait découvrir les multiples détails qu’on ne voit pas lorsqu’on marche. Une plante endémique, une pomme de pin rongée par un écureuil, ou encore le passage d’un animal…!

Nous sortons des sentiers, et explorons sous la douce lumière du soir les hauteurs du Pilat, sauvages et balayés par les vents.

 

 

Respirer l’air pur, là haut… dans les montagnes du Pilat

 

Suivre Valérie, notre guide passionnée et passionnante

 

Une fin de journée sur le Crêt de la Perdix

 

La plante endémique et discrète du Pilat : le Lycopode. Plus loin, ce sont des pommes de pins laissées par des écureuils gourmands qu’on a trouvé !

 

La nuit tombée, il est temps de se diriger vers l’endroit où est monté notre camp éphémère. Avant notre randonnée, Valérie a pris soin d’installer son tipi, qui porte le joli nom de Tchoum ! Nous sommes encerclés par la forêt, en pleine nature dans ce petit nid douillet : tapis, matelas, poêle à bois et gratins à réchauffer au feu animent notre soirée. Après quelques histoires contées et anecdotes échangées, Valérie nous laisse en compagnie de Tchoum, et reviendra apporter le petit déjeuner au petit matin…!

C’était la première fois que nous dormions dans ce type de tente et l’expérience fut assez inoubliable ! Quelle merveilleuse façon de profiter du calme du parc naturel du Pilat…

 

Nuit étoilée sur le tipi Tchoum

 

Une belle expérience pour vivre au plus proche de la nature

 

  Site web et réservations sur trottnaturepilat.com : Valérie propose des randonnées été comme hiver, mais aussi des parcours en trottinette et en fat bike dans le Pilat ! Quand à la tente Tchoum, on peut y passer une nuit, ou y organiser des goûters ou y faire des veillées.

Prix pour une randonnée semi-nocture suivie de la nuit en tipi : 126€ /pers

 

 

Où manger dans le Pilat | Auberge la Jasserie

Voici encore une belle découverte cet endroit ! L’auberge de la Jasserie est un lieu historique dans le Pilat, à 1310 mètres d’altitude. Il s’agissait avant d’un refuge, équipé d’une petite station de ski (qui est à l’abandon aujourd’hui, il reste même le tremplin de saut à ski!). On y mange une très bonne cuisine du terroir, avec une tarte à la myrtille à tomber par terre. L’auberge a conservé les anciens dortoirs datant de 1934, où il est encore possible de dormir…! La pièce est assez atypique car chaque couchage est organisé sous forme de « box ».

 

Site web : lajasserie.com

Réservations (conseillées surtout le week-end) : par téléphone au 04 77 20 40 16 ou par mail à contact(at)lajasserie.com

 

 

 

 

 

Les paysages de la Loire

Parce qu’une fois de plus, on a bien rempli les cartes mémoires de nos appareils photo, voici encore plus d’images de ce séjour nature dans la Loire 🙂

 

Sur les rochers du Forez, non loin de Chalmazel

 

Quiétude au bord de la Loire

 

Le lever de soleil inespéré, entre prairies et forêts du Pilat

 

Pause goûter face au Pet d’âne dans le Roannais : on succombe à la brioche à la praluline. La meilleure, c’est celle-ci !

 

Ombres, lumières et couleurs pastels en randonnée crépusculaire

 

 

 

Lever de soleil sur les villages des plaines du Forez

 

Du soir au matin… en pleine nature

 

Balade dans les champs vers Saint Bonnet le Courreau

 

Des cascades en montagne aux prairies champêtres

 

 

Quelques liens utiles pour en découvrir encore plus sur la Loire 

 

Les offices du tourisme : Loire TourismeRoannais TourismeLe parc naturel du PilatLoire Forez Tourisme

Les supers articles des amis blogueurs, sur la Loire : Itinera Magica et les merveilles méconnues de la LoireCash Pistache en famille dans le PilatLes 3 M dans les confins du Forez

 


Retrouvez les lieux à visiter sur la carte


La Loire en vidéo


Mettez cette idée de week-end de côté et mettez cet article sur Pinterest :

 

Nous avons conçu ce séjour en partenariat avec l’office du Tourisme de la Loire, nous gardons toute liberté dans le choix des activités et dans l’écriture de cet article, qui on l’espère, vous donnera plein d’idées spéciales nature pour votre prochain séjour en France 🙂

15 commentaires pour “Un grand week-end nature dans la Loire

  1. Corinne - La World Coolture

    Comme vous, voilà un coin auquel je n’aurais jamais pensé ! J’ai bien rigolé sur le nom Pet d’Âne, plus habituée que je suis à Peau d’Âne (déformation pro)
    Le tipi version rando est top aussi, je ne connaissais pas !
    Merci pour ce chouette article !

    1. Betty

      ah ah oui le pet d’âne est bien drôle, par contre on n’a pas réussi à trouver l’origine de ce nom…!
      Merci à toi pour ce gentil mot 🙂

  2. Milla - La Galerie, Blog de Voyages

    Ah mais je savais pas qu’il y avait des châteaux à coté de Roanne !!! J’y vais de temps en temps et j’adore leurs restaus, j’y mange toujours super bien !! Bon voila une raison de plus d’y retourner ! (merci pour la petite carte, sinon je comprenais rien à votre article lol)
    Et comme toujours, vos photos sont à tomber !

  3. lamariniereenvoyage

    Quelles belles découvertes ! Et que je suis contente de voir une région peu connue si bien mise en valeur… Ca a l’air d’être idéal pour se mettre au vert un week-end ou un peu plus. Le cadre du château d’Essalois est splendide, je me note tous ces petits coins sympas pour un futur voyage !

    1. Betty

      Merci beaucoup 🙂 On te recommande le printemps pour organiser ce séjour (quoi qu’à l’automne, avec les couleurs, le Forez et le Pilat doivent avoir un charme certain !)

Laisser un commentaire