Une semaine sur l’île de Madère

Une semaine à Madère : Lieux d'interêts, randonnées et carte


Les îles de l’Atlantique et nous, ça commence à faire une longue histoire. Nous avions déjà visité plusieurs îles de l’archipel des Canaries, au large de l’Espagne. Et depuis, Madère, une petite île isolée non loin du Portugal nous faisait de l’œil ! Ce voyage d’une semaine n’était pas du tout prévu, c’est à la dernière minute que nous avons organisé cette escapade, suite à un autre voyage annulé au dernier moment. C’était durant le mois d’octobre en 2014, bien avant qu’on ait ce blog… il était temps qu’on vous partage nos coups de cœur !

Trois jours après avoir pris la décision de ce voyage, nous voilà sur l’île de Madère, surnommée l’île aux fleurs. Faite de montagnes et de falaises, cette île de 53 km de long pour 23 km de large, qui est toute en relief, s’est avérée être un petit paradis de la randonnée ! Une île qui se découvre donc en marchant, et en suivant les nombreuses levadas, des canaux d’irrigation pour amener l’eau jusqu’aux cultures et aux villages. On traverse aussi des forêts primaires aux milles fleurs, dans une humidité parfois tropicale. Sans parler des cascades, des falaises abruptes, et des sommets dans les nuages… Bref, une île où il fait bon respirer et où on peut faire le plein de nature !

Ici on ne trouve presque aucune plage (pour ça, il faut aller chez sa voisine, l’île de Porto Santo), Madère est un gros rocher montagneux et boisé. Tellement qu’il a fallu d’ailleurs construire une piste atterrissage à rallonge, sur pilotis, pour accueillir les avions de ligne…! (Nous avons entendu dire que les pilotes devaient avoir fait une formation spéciale pour atterrir à Madère, tant les atterrissages et les décollages sont exceptionnels).

On vous présente dans cet article les plus belles choses qu’on a pu voir à Madère en une semaine, les différents lieux d’intérêts mais aussi nos coups de cœur !

 

 

 

La levada des 25 Fontes

Commençons cette sélection de nos endroits favoris à Madère avec cette randonnée qui mène à de jolies cascades. Non loin de l’unique plateau présent sur l’île, à 1000 mètres d’altitude, nous avons suivi une de ces fameuses levadas qui trace un itinéraire à travers une forêt qui semble sortie d’un conte. La végétation est luxuriante : lauriers, flore endémique et autres merveilles végétales, gorgées d’humidité. L’itinéraire permet de découvrir la splendide cascade de Risco (malheureusement à sec lors de notre passage).

Après avoir suivi un long sentier humide et parfois glissant, nous sommes arrivés aux 25 fontes : un petit cirque avec une piscine naturelle, dans laquelle se déverse exactement 25 sources. Un véritable trésor naturel et unique !

  Levada des 25 Fontes et levada do Risco  | 11,5km, 3h30, +320m   |  Départ depuis le parking de Rabaçal, on peut soit suivre la piste de 1,7km à pied, soit prendre la navette qui amène au départ de la randonnée (3€ le trajet) | Tracé GPS sur Wikiloc

 

Levada des 25 Fontes, une des plus belles randonnées de Madère

Direction les 25 sources

Risco madere

Magnifiques gorges au creux des montagnes de Madère

Levada do Risco

 

Levada das 25 Fontes

Les 25 Fontes ruissellent dans ce petit cirque bien caché

Suivre l’une des nombreuses levadas de l’île, elles représentent en tout plus de 2000 km de canaux !

 

 

 

Funchal | Marché et jardin botanique

Une halte dans la capitale de Madère est vraiment un incontournable. Cette grande ville construite à flanc de montagne recèle de nombreux points d’intérêts. Nous avons consacré une journée à Funchal. Le matin, nous avons flâné dans le célébrè marché couvert dos Lavradores, réputé pour ses étals de fruits colorés et locaux ! On a passé plus d’une heure à goûter ces quelques délices comme les différents fruits de la passion (on n’imaginait pas qu’il en existait autant !), et nous avons fait le plein pour la semaine. C’est aussi l’occasion d’acheter des souvenirs locaux comme le fameux vin de Madère (on vous conseille le Blandy’s), et de nombreuses graines pour rapporter des fleurs et avoir un peu de l’île aux fleurs chez soi.

  Mercado do Lavradores  |  Largo dos Lavradores, 9060 – 158  |  Ouvert du lundi au jeudi de 8 à 19h, le vendredi de 7h à 20h, et le samedi de 7h à 14h (fermé le dimanche et jours fériés)

 

 

Des étals colorés, des fruits de la passion « banane » et un herboriste au marché de Funchal

 

 

L’après-midi a été occupé par la visite du jardin botanique, une bulle de nature de 35 hectares située sur les hauteurs de la ville. Nous ne sommes d’habitude pas trop jardins botaniques, mais en octobre l’île n’était pas très fleurie et nous avons pensé que ce serait une belle occasion de découvrir une grande variété de flore. Nous n’avons pas été déçus, le nombre de fleurs est incroyable et il y en a certaines dont on ne soupçonnait pas l’existence…! 2000 espèces exotiques provenant de tous les continents sont exposées. Le seul point négatif serait le bruit de la route, située en contrebas, mais bon on pinaille un peu.

  Jardin botanique de Funchal  |  Caminho do Meio, Bom Sucesso 9064-512  |  Site web  |  Prix : 5€50/pers  |  Ouvert d’octobre à avril de 9h à 18h, de mai à septembre de 9h à 19h

 

Fleurs de Madère

L’emblématique Oiseau de Paradis

Des fleurs inédites…!

Se promener au milieu des bananiers

Que voir à madère

Cabanes locales qui invitent à la pause

 

 

Caldeirão Verde & Caldeirão do Inferno

Cette randonnée, c’est peut-être la plus belle. Difficile d’imaginer un voyage à Madère sans une immersion dans les forêts denses qui recouvrent l’île. Dès le départ, nous sommes immédiatement happés par la verdure luxuriante de cette forêt de montagne subtropicale, on cohabite avec des fleurs et une végétation chargée en humidité. Ici les fougères sont reines, et les lauriers rois. Nous sommes en plein cœur de l’une des forêts les plus anciennes de la terre : la forêt de Lauracées, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le but de cette randonnée est dans un premier temps d’arriver jusqu’à la Caldeirão Verde, le « Cirque vert ». Nous traversons des paysages vertigineux, cachés par une végétation persistante qui s’apparente à une jungle tropicale. En continuant plus loin et en s’enfonçant encore plus dans les montagnes par de nombreux tunnels, on découvre la Caldeirão do Inferno, littéralement le « cirque de l’enfer ».

Ces paysages magnifiques s’atteignent en 20 kilomètres (aller retour), avec une bonne journée de marche. Pas de doute, ça se mérite !

  À découvrir plus en détail dans notre article spécial : 3 randonnées inoubliables à Madère

 

cascade-madère-caldeirao-verde

Côtoyer les cascades au cœur de l’île, avant d’atteindre les gorges de la Ribeira Grande

Randonner à Madère

Immersion dans une nature luxuriante

caldeirao-verde-madere

L’impressionnant cirque vert

La plus belle randonnée de Madère

Au cœur de la forêt primaire…

 

 

 

Jusqu’à la pointe de São Lourenço

La pointe de São Lourenço ne ressemble à aucun autre secteur de l’île. Cette réserve naturelle, située à l’extrême est, est balayée par les vents et quasiment dépourvue de végétation. Un sentier (bien aménagé, comme partout à Madère finalement !) suit cette péninsule dans sa longueur, on a littéralement l’impression de se rendre au bout du monde. Le ciel gris et chargé, ajouté à l’océan un peu agité, donne un petit côté apocalyptique à cette randonnée ! Les falaises apparaissent comme découpées, teintées de couleurs rouge et ocre.

  À découvrir plus en détail dans notre article spécial : 3 randonnées inoubliables à Madère

 

paysage-madere-blog-voyage

Relief torturé a l’extrême est de Madère

Jusqu’à la Ponta do Furado

toto-randonnee-madere

 

 

La levada do Rei

Encore une belle randonnée, qui longe la levada royale, menant au cœur de la vallée du Ribeiro Bonito. Ce n’est pas l’itinéraire le plus impressionnant, mais on évolue dans une végétation changeante et riche : eucalyptus, forêt Laurifère, fougères arborescentes… nous y avons même cueilli et dégusté des fruits de la passion « banane » ! Cette balade est pleine de fraîcheur, après avoir côtoyé la levada, c’est sous une petite chute d’eau que le sentier passe (il est d’ailleurs à moitié effondré à cet endroit là, du moins lors de notre passage en 2014). Après cette petite douche naturelle, plus ou moins intense selon la saison, nous arrivons au cœur de la forêt endémique où coule une rivière.

  Levada do Rei  | 10,5km, 2h30  |  Départ depuis Quebradas | Tracé GPS sur Wikiloc

 

Levada do rei

La levada royale, habitée par quelques truites, nous mène dans la vallée du Ribeiro Bonito

rando à faire à Madère

Pauses contemplatives dans cet écrin de verdure, à la recherche des fruits de la passion !

Sentier effondré Levada Madère

Le « sentier-douche » !

Marcher sous une cascade à madère

 

 

Au sommet de l’île de Madère | Le Pico Ruivo

Ici pas de forêt luxuriante, c’est la montagne qui domine les nuages. Sur les hauteurs de Madère, nous avons chaussé une fois de plus nos chaussures de randonnée pour réaliser le parcours le plus spectaculaire de l’île : le sentier qui relie le Pico do Arieiro au Pico Ruivo. Dès le départ, on comprend rapidement que nous nous engageons dans une randonnée haute en sensations : situé sur une crête, le chemin surplombe des falaises escarpées. La vue est à couper le souffle. Les jeux de nuages avec les sommets rocheux attirent l’attention, que c’est beau !

Après une randonnée semée d’embuches sur un sentier escarpé, nous atteignons le toit de Madère, le Pico Ruivo, culminant à 1862 mètres d’altitude.

  À découvrir plus en détail dans notre article spécial : 3 randonnées inoubliables à Madère

 

randonnee-madere-blog

En haut de la montagne, le vide de chaque côté de nos pieds, quelque part entre les nuages et l’océan…

Montagnes dans les nuages

pico-do-arieiro-madere

 

 

 

La levada do Norte

Cette randonnée, nous ne l’avions pas vraiment prévue. C’est lors de notre tour de l’île en voiture que nous sommes tombés sur ce départ de sentier. Un coup d’œil sur notre guide de rando : l’itinéraire est assez court, ce sera parfait pour se dégourdir les jambes ! La levada do Norte s’est avérée être une belle surprise, avec des particularités qui lui sont propre. Nous y avons traversé le plus long tunnel qu’on a pu connaître sur Madère, pas moins de 600 mètres à marcher dans le noir, c’était assez impressionnant ! Le sentier est bordé de fleurs telles que des fuchsias ou encore des hortensias, une flore que l’on voit habituellement dans nos jardins et qui poussent ici à l’état sauvage.

La levada traverse la forêt de Folhadal, aux allures de jungle, et mène à une jolie cascade qui se jette dans la vallée. C’est l’une des randonnées où nous aurons croisé le moins de monde !

  Levada do Norte  | 5,2km, 1h30  |  Départ depuis le col d’Encumeada | Tracé GPS sur Wikiloc

 

Des levadas, encore des levadas, toujours des levadas ! 😉

Cascade île en europe

Faire le plein de vert et de nature

Randonner au milieu des fleurs de Madère

 

 

 

Un road trip autour de l’île | Paysages croisés le long des routes de Madère

Il faut qu’on vous avoue, Madère n’est pas vraiment taillée pour les road trips…! Les routes sont pentues (vraiment, vraiment pentues par endroits) et les points de vue ne courent pas les rues. Nous avons fait le tour de l’île en une journée, et nous avons été agréablement surpris par les arrêts ici et là. Ce tour complet de Madère a été l’occasion de découvrir les petits villages typiques, et de profiter pleinement des paysages côtiers, que nous avions un peu laissé de côté au détriment des randonnées dans les terres.

Petit conseil d’amis, si vous souhaitez rouler en voiture toute une journée à Madère : ne louez pas un véhicule de première catégorie ! Le notre nous a lâché à la fin de cette journée passée à arpenter les routes montagneuses, et ce par chance, juste devant l’aéroport. Nous étions précédemment passés dans quelques zones hors réseau, et franchement nous étions contents de ne pas être tombés en panne soudaine perdus dans les montagnes. Le loueur nous a passé une voiture plus puissante, et ça a changé la vie !

 

côte nord de Madère

Les petits villages de Madère

Fruits à Madère

Tomber sur des champs de bananiers

Maison traditionelle Madère

Les maisons traditionnelles au toit de chaume, dans le village de Santana. Elles sont aujourd’hui conservées pour le tourisme, les habitants ne vivent plus dedans et en gardent quelques unes en tant que granges.

Petits trésors naturels

Quand la route passe dans une forêt d’eucalyptus !

Des montagnes aux petits villages fleuris, comme Jardim do Mar

 

Côte rocheuse non loin de Porto Moniz

 

Arrêts le long de la route, admirer les différents points de vue surprenants comme celui du Cristo Rei

 

Les petits villages accrochés sur la côte nord de Madère

Les routes qui montent, qui montent…

 

 

Un voyage à Madère | Informations pratiques

 

Période favorable : l’île est connue pour son printemps éternel. On peut donc voyager toute l’année à Madère, qui représente une destination idéale pour ceux qui souhaitent trouver des températures douces en hiver. L’hiver et le printemps seront peut-être un peu meilleurs pour voir les cascades plus fournies en eau (lorsque nous y étions en octobre, elles étaient souvent réduites à un filet d’eau). Du côté des températures il fait entre 15 et 25°C.

Venir à Madère : située dans l’océan Atlantique, on atteint cette province autonome du Portugal en 3h30 de vol environ, depuis la France. Il y a généralement une escale à Lisbonne. Le billet varie de 170€ à 450€ par personne, en fonction de la période de réservation.

Location de voiture : si nous avons un seul conseil à vous donner, c’est de louer un véhicule avec un bon moteur (évitez les classes Citadine et Économique). Les routes de Madère peuvent s’avérer très raides, elles nécessitent des moteurs avec un minimum de puissance, si on souhaite tenir la journée à ce rythme. Du côté des agences de location, nous avions loué notre véhicule avec Guerin, rien à redire, le service était top et ils nous ont bien assisté lorsque nous sommes tombés en panne, avec un surclassement immédiat de la voiture. Comptez environ 40€/ jour.

Où dormir à madère ? Outre Funchal qui propose un bon nombre d’hôtels, on trouve facilement des chambres d’hôtes et des auberges dans les petits villages de l’île. Etant donné que nous avions réservé ce voyage à la dernière minute, nous n’avons pas eu le temps de chercher des endroits mignons et situés à plusieurs lieux différents. Notre choix s’est porté sur le Enotel Golf, à Santo da Serra : joli, dans la nature, avec la piscine couverte qui fait du bien après les journées de randonnée !

  Voir les hôtels à Madère

Les randonnées : il s’agit de l’attraction principale de l’île, dont les plus beaux paysages se découvrent en marchant. Il faudra être équipé de bonnes chaussures, en membrane GoreTex et avec une bonne accroche, ainsi que de vêtements étanches. La lampe frontale sera aussi votre meilleure amie car il y aura souvent des tunnels à traverser. Les sentiers sont bien indiqués et tous numérotés. Nous avons choisi nos itinéraires dans le guide qu’on vous conseille ci-dessous.

Cartes et topo : Guide Rother des 60 plus belles randonnées à Madère et carte Nelles 1/60.000


Pour aller plus loin, notre article consacré aux plus belles randonnées de Madère :

randonnees-madere-blog

(Cliquez sur l’image)


CARTE :


Vous prévoyez de partir à Madère ? Mettez cet article de côté et épinglez-le sur Pinterest :

26 commentaires pour “Une semaine sur l’île de Madère

    1. Betty

      Merci beaucoup 🙂 On te comprend, Madère est un petit coup de coeur, on n’imagine tellement pas trouver cette ambiance si proche de chez nous !

  1. Lucie

    Je ne savais pas que c’était aussi « sauvage » et vert Madère ! J’espère découvrir cette île un jour.
    J’adore visiter des îles le seul problème c’est que quand tu as une carte à gratter, tu te rends compte que tu as vu un endroit minuscule à l’échelle de la planète lol.

    Je ne sais pas si c’est moi, mais j’ai du mal à voir toutes vos photos, j’ai chargé plusieurs fois la page et ça s’affiche tout blanc chez moi… Peut être la faute à mon wifi capricieux.
    Bises à vous

    1. Betty

      Ah ah c’est vrai que là tu ne vas pas gratter une grande surface du globe 😉
      C’est un voyage très accessible et proche de la France, plus d’excuses maintenant, tu vas devoir aller voir la beauté de Madère par toi même 🙂

      On a regardé pour les photos, ça vient peut-être du navigateur que tu utilises. On a fait quelques modifs, tu nous diras si c’est mieux…!

  2. Amélie

    Je ne connais pas du tout Madère mais votre article et vos photos donnent sacrément envie! Une destination avec en vision la nature l’idée me plait beaucoup 🙂

    1. Betty

      Oh, merci beaucoup pour le compliment ! C’est toujours délicat de ressortir des anciennes photos, on peut ressentir un décalage 😉
      Contents de t’avoir replongé dans tes souvenirs 🙂

  3. Stef

    Quel paysage magnifique et sauvage, la végétation me semble très luxuriante. Les photos sont superbes ! Encore une île que je ne connaissais que de nom, mais qui mérite carrément un petit séjour ! J’irais bien explorer la pointe de São Lourenço ou le Pico Rivo ! Merci pour cette belle découverte !

  4. Maja

    Un excellent article différent sur la belle île de Madère! J’apprècie particulièrement les photos. Bravo. Vous donnez vraiment l’envie d’y aller 🙂

  5. colette leclerc

    Super vos photos,merci beaucoup, ça me donne des idées pour mon prochain séjour en mai prochain. En ce qui me concerne, je rêvais de Madère, depuis que j’avais vu les films de Sissi, qui venait se ressourcer sur cette île lors de sa maladie, et ça ne date pas d’hier, lol!!

  6. Maysonnave

    Super article ! Je voulais savoir quelle modèle de voiture vous avez eu (lorsque vous avez changé avec une voiture plus puissante) et le nombre de chevaux. Nous devons partir à madère à juin et ne savons pas qu’elle type de voiture est la plus adaptée afin d’eviter de tomber en panne ahah merci d’avance 😊

    1. Guillaume

      Bonjour Maysonnave,
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Concernant la voiture, nous avions pris un véhicule de catégorie « Citadine » ou MBMR (voir ce lien Wikipédia si ça ne te parle pas). On avait eu une Citroen C3 (donc pas vraiment citadine, je pense qu’elle est classée plutôt en « Economique », catégorie E) mais avec un petit moteur, sans doute le 68ch. Et donc, ça n’a pas suffit 🙁
      Après la panne, on nous a prêté une Mégane break, je ne saurai pas dire la puissance, mais c’est une catégorie « Compacte » (catégorie C).
      Donc je te conseille une Compacte pour être sûr!
      Bon voyage.

  7. Claude

    Un rêve pour moi depuis les films de Sissi et je vais le réaliser, je serai la le 17 juin jusqu’au 24, j’ai tellement hâte. Départ de Montréal dans 2 jours. 😁

Laisser un commentaire