Visiter la Dominique, l’île nature des Caraïbes

En plein mois de novembre, au moment où l’hiver s’installe et quand la météo annonce de la grisaille, nous nous sommes envolés en destination des Caraïbes ! Pour notre première fois dans les Antilles, nous avons choisi de découvrir une île nature, qui a su rester authentique et qui ravit les aventuriers… Bienvenue à la Dominique, petite île montagne méconnue !

 

 

.

Dominica, The Nature Island… Rien que son nom invite à l’évasion ! Souvent confondue avec la République Dominicaine, l’île de la Dominique est un véritable paradis, situé entre la Guadeloupe et la Martinique. Mais alors, on fait quoi à la Dominique ? On nous l’a souvent répété lors de notre séjour, la Dominique est une île destinée aux aventuriers, et non à ceux qui souhaitent faire de la farniente (même si en vrai, on peut aussi). Ici, les montagnes constituent les paysages, et les côtes secrètent quelques plages sauvages. Ici, on boit du jus de fruit de la passion et on mange des avocats énormes. Ici, on se sent connecté à la nature et il suffit d’un rien pour se sentir seul au monde… La Dominique, notre coup de cœur exotique de l’année

.

 

Trouver les plus belles plages sauvages de la Dominique

 

 

 

Blog voyage Dominique

 

 

 

 

Carnet pratique | Préparer son voyage sur l’île de la Dominique

 

Langue : anglais et créole  – Monnaie : dollar carribean (EC$) – décalage horaire : -6h en été, -5h en hiver

 

La meilleure période

Située en plein cœur de l’archipel des Caraïbes, la Dominique bénéficie d’un climat tropical. La saison humide s’étend de juin à octobre, et la saison sèche de janvier à avril. La saison sèche est à privilégier pour les randonnées. Nous étions partis au mois de novembre, la météo fut bonne dans l’ensemble, mais il a plu tous les jours : ce sont des averses très courtes (5-10 minutes grand maximum), mais très très intenses. Il fait toute l’année entre 24 et 32°C.

 

Comment venir à la Dominique ?

L’île de la Dominique n’a pas d’aéroport international, on y arrive en bateau ou en petit avion, depuis la Guadeloupe ou la Martinique. La compagnie aérienne Air Caraïbes propose un forfait NavigAIR qui est super pratique : en une seule réservation, on a le billet d’avion Paris > Pointe à Pitre, ainsi que le bateau pour la Dominique, et cela inclut même une navette entre l’aéroport et le port. Tout est organisé et ça facilite grandement la vie, surtout après un vol long courrier et un décalage horaire. Côté vol, nous avons voyagé en classe soleil (économique) et tout était très bien, mention spéciale pour la mousse au chocolat et le ti punch, héhé. Comptez entre 8 et 9h de vol, puis 2h30 de bateau avec l’Express des îles (attention aux personnes qui ont le mal des transports, ça remue, prenez vos précautions !). Les bateaux se rendent principalement à Roseau, la capitale, ou à Portsmouth. Une fois arrivés, il faut passer le contrôle des passeports au port.

Au moment du départ, il faudra payer une taxe de sortie avant de passer la douane, uniquement en liquide, de 86 Dollar Carribean (aussi payable en US $ ou en €).

 

Se rendre à l'île de la Dominique en avion

 

Se déplacer / louer une voiture

La meilleure façon de profiter de la Dominique en toute liberté est la location de voiture ! Quelques infos en vrac : la conduite se fait à gauche, les routes autour des « grandes villes » sont généralement en bon état, et il faut avoir un peu de réactivité face à la conduite locale qui est un peu plus brouillon qu’en France  😉

Il y a plusieurs loueurs sur l’île, l’idéal est de privilégier un petit modèle surélevé ou un petit 4×4 (on insiste bien sur le « petit »), ce sera plus confortable car certaines routes sont étroites et pentues. Nous avions un petit 4×4 loué chez Rainbow Rental. Comptez environ 60€/jour pour un modèle type Suzuki Vitara. Côté essence, il y a des stations services surtout sur les côtes, pensez donc à faire le plein avant d’explorer les montagnes. Pensez également à demander au moment de la récupération du véhicule quel type de carburant il faut mettre, c’est pas toujours indiqué sur la voiture (ou alors c’est en japonais, ah ah).

Et sinon, des minibus relient les principales villes, il n’y a pas d’arrêt de bus officiel, il suffit juste d’attendre au bord de la route et de faire signe, les horaires sont aléatoires. Autre possibilité, l’auto-stop marche bien sur l’île : nous avons pris deux voyageuses françaises (coucou à elles si elles passent par ici!), qui passaient quelques jours à la Dominique, uniquement en stop ou en bus local, ça fonctionne bien visiblement et forcément, ça fait faire de belles rencontres.

 

Louer une voiture pour visiter la Dominique

 

 

Que voir et que faire à la Dominique ? Notre itinéraire de 8 jours

 

Jour 1 – Arrivée en Guadeloupe à Pointe à Pitre, puis ferry pour Roseau à la Dominique.

Jour 2 – Snorkelling à Soufrière, Champagne Beach et balade à Scotts Head Point

Jour 3 – Randonnée au Boiling Lake

Jour 4 – Trafalgar Falls, sortie baleines à Roseau

Jour 5 – Randonnée à Middle Ham Falls, Freshwater Lake et spa naturel de Wotten Waven

Jour 6 – Randonnée à cheval dans le parc national de Cabrits, plages et criques de la côte nord (Batibou, Number One, Red Rocks)

Jour 7 – Centre culturel Kalinago Barana Aute, Emerald Pool et Jacko Falls

Jour 8 – Cold Soufriere et bateau sur l’Indian River

Jour 9 – Retour en France

 

Faut-il prendre un guide pour visiter l’île ?

 

Pas spécialement ! La Dominique se visite très facilement. Nous vous conseillons de télécharger quelques cartes gratuites sur votre téléphone comme Maps.me, afin de parcourir l’île. Nous conseillons toutefois de faire appel aux services d’un guide local pour les randonnées, comme celle du Boiling Lake où il est facile de se perdre. De plus, il vous en apprendra beaucoup sur l’île et les plantes qui nous entourent, c’est vraiment enrichissant ! Nous étions accompagnés du super guide Marvin pour nos randonnées dans la vallée de Roseau. Contact : Marvin Philbert +1 (767) 295-0877 – boboriggy07@gmail.com

 

Trouver des idées de lieux à voir sur le site de l’office du tourisme discoverdominica.com qui est une vraie mine d’informations.

 

 

Pour accéder à plusieurs sites naturels de l’île de la Dominique, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée, c’est le cas à : Emerald Pool, Cabrits National Park, Trafalgar Falls, Syndicate Forest, Middleham Falls, Soufriere Sulphur Springs, Boeri Lake, Indian River, Boiling Lake, Morne Diablotin Trail, Freshwater Lake et Morne Trois Pitons Trail. Si vous prévoyez de visiter plus de trois de ces lieux, il est intéressant d’acheter le SITE PASS : 12$/pers (32 EC$), valable pour une semaine. 

 

 

 

 

 

 

 

Que voir dans la moitié sud de l’île de la Dominique

 

 

Trafalgar Falls, au coeur des montagnes

 

On commence avec deux des sublimes chutes d’eau qui font la renommée de l’île de la Dominique, les Trafagar Falls. Pas moins de 365 rivières s’écoulent sur l’île la plus montagneuse des Caraïbes, et naturellement, le nombre de cascades y est considérable ! C’est au cœur du parc national des trois Pitons qu’on peut observer ces cascades, surnommées « le père » et « la mère », d’une hauteur de 60 mètres.

En quelques minutes de marche seulement, on accède à une plateforme aménagée en bois avec une vue imprenable sur les chutes. Les plus téméraires parcourront les rochers pour arriver aux différents bassins, où on peut se baigner. Une option quasiment impossible le jour où nous étions, le débit de l’eau étant trop important.

 

Informations pratiques : une petite marche de 5-10 minutes sur un sentier facile permet d’accéder au point de vue. Le prix d’entrée est de 6$ par personne (les prix sont souvent affichés en $US à la Dominique, attention à ne pas confondre avec les $ carribean), le SITE PASS est accepté. 

 

 

Cascades Trafalgar Dominique

Voir les cascades sur l'île de la Dominique

 

 

 

Scotts Head Point et la baie de Soufrière, l’extrême sud de la Dominique

 

A 30 minutes de route de Roseau, se trouve la baie de Soufrière, qui mêle paysages montagneux et fonds marins. Nous avons passé une journée entière à explorer les environs, avec entre autres une session de snorkelling au dessus d’un tombant impressionnant, très réputé pour la plongée sous-marine. Les coraux ont été détruit lors de l’ouragan, mais sont restés préservés sur le tombant, un peu plus en profondeur. Nous avons aperçu de beaux poissons en palme/masque/tuba, mais la plongée en bouteille semble plus bien intéressante sur ce spot.

Bien qu’encore marqué par l’ouragan Maria, le village de Soufrière est rempli d’authenticité (et étonnamment peu touristique). Ici, on peut même se baigner dans des sources chaudes, car la baie était autrefois le cratère d’un volcan. Un volcanisme encore bien présent, qu’on remarque avec les sources chaudes donc, mais également avec le sable le plus bouillant qu’on ait vu ! Nous avions déjà trouvé l’eau très chaude sur la plage, mais lorsque nous avions enfoncé nos pieds dans le sable (plus on creuse, plus c’est chaud!), on s’est rendu compte que ce n’était vraiment pas habituel. C’est la petite touche insolite de Soufrière !

 

Découvrir les fond marins à Soufrière :  Nature Island Dive propose des plongées sous marines, ainsi que des sessions de snorkelling accompagnées. L’équipe est top, on a passé un bon moment ! Ils louent également des kayaks et des paddles, de quoi donner des idées pour découvrir la baie différemment… Infos et réservations sur leur site ou par mail : natureislanddive(at)gmail.com – natureislanddive.dm

 

 

La seconde raison de venir jusqu’ici est le superbe point de vue de Scott’s Head Point. Quelques minutes de marche suffisent pour accéder au sommet de cette presqu’île, afin d’admirer la vue : d’un côté la mer des Caraïbes et de l’autre l’océan Atlantique. N’hésitez pas à poursuivre la montée en vous frayant un chemin sur le sentier, un peu envahi par la végétation (départ à droite de l’antenne). Il permet d’aller au plus haut et d’avoir une vue à 360°, petit coup de cœur au coucher du soleil !

 

Point de vue Scotts head dominique

 

Petit bonus : entre Soufrière et Roseau se trouve une petite plage de galets qui ne paye vraiment pas de mine… et pourtant, ses eaux renferme un peu de féérie. Champagne Reef, ou Champagne Beach, a la particularité d’avoir des milliers de bulles sous l’eau, qui s’échappent de la terre. C’est bien sûr issu de volcanisme actif. Nager au milieu est une petite expérience sympa à vivre !

Sur cette plage, quelques rasta-mans qui font payer un droit d’entrée (5 EC$/pers) et louent des palmes, masques et tubas, plus d’excuses pour aller voir les bulles  ; )

 

Snorkelling à Champagne Beach

 

 

 

Freshwater Lake, la bouffée d’air frais

 

C’est entre deux randonnées que nous avons eu le bonheur de voir le Freshwater Lake, le plus grand lac de l’île de la Dominique ! Entouré d’une nature luxuriante et plus que jamais diversifiée, ce lac dégage une sérénité avec son cadre paisible, et ne ressemble à aucun autre endroit sur l’île. A 700 mètres d’altitude, la végétation est riche et on y découvre une flore unique, nous y avons d’ailleurs remarqué des spécimens que nous n’avons pas vu autre part.

Sur place, il y a un petit accueil ainsi qu’un restaurant (qui n’est pas toujours ouvert). Ils louent des kayaks, et conseilleront volontiers sur les idées de balades à faire dans le secteur.

 

Que voir à la Dominique

 

 

 

La randonnée incroyable du Boiling Lake

 

L’une des plus belles (pour ne pas dire la plus belle!) randonnée de l’île. La Dominique offre une diversité de paysages hors du commun, qu’on n’imagine vraiment pas dans les Caraïbes, et le Boiling Lake en est le parfait exemple ! En une belle journée de marche, on traverse forêts, rivières, fumerolles et sentiers raides , pour arriver au second plus grand lac bouillonnant du monde. On commence à avoir fait quelques belles randonnées dans notre vie, mais celle là, on n’est pas prêts de l’oublier !

Parce qu’on a mille choses à vous raconter, cette randonnée fera l’objet d’un article à part, que nous publierons prochainement.

 

La randonnée du Boiling Lake en chiffres :

16 km aller/retour – 1200m de dénivelée positif – 8 heures

 

Montagnes île de la Dominique

Randonnée sur l'île de la Dominique

 

Naviguer sur la mer des Caraïbes et voir les cétacés

 

L’île de la Dominique est une destination de choix pour l’observation des cétacés, car on peut voir baleines, cachalots et dauphins toute l’année ! Les sorties s’organisent généralement depuis Roseau ou Porthsmouth, avec des petits bateaux à taille humaine. Pour être honnêtes, jusqu’à présent nous avions toujours été déçus par les sorties « baleines » : nombre de bateaux trop important, non respect et peu d’explications sur les mammiferes, tout ça pour bien souvent une vue brève d’un aileron au loin. Mais là, on peut vous dire qu’on a fait la plus belle sortie de notre vie !

Nous sommes donc partis en bateau à la recherche des cétacés, en pleine mer des Caraïbes. L’équipage s’aide des sondes et s’arrête fréquemment pour écouter les bruits, puis repère un groupe. La Dominique fait partie de l’association Caribwhale qui a pour mission de mettre en place une observation responsable des cétacés, et la recherche à la sonde est l’une de ces méthodes respectueuses.

En quelques minutes, on se retrouve entourés d’un groupe de 7 cachalots, en train de se reposer ! On restera presque une heure à les observer, moteur coupé. Puis nous avons tenté de plonger la camera Gopro dans l’eau, au moment où on a doucement dérivé vers un cachalot. Des images magiques que nous avons découvert par la suite, avec des étoiles dans les yeux. Il y avait en fait deux cachalots…! Depuis le bateau, on ne voyait pas celui d’en dessous qui dormait à la verticale ! Magique

 

Informations pratiques : Nous avons réalisé cette sortie avec l’agence Dive Dominica, qui organise des sorties chaque dimanche. C’est tout de même un petit budget à prévoir : comptez 69$/pers pour une sortie d’une durée de 3h30. Ne pas oublier la crème solaire !

 

Observer les cachalots dans les Caraibes

 

 

 

Les bains chauds de l’île de la Dominique, à Wotten Waven

 

Le petit village de Wotten Waven regorge de sources chaudes et plusieurs bassins sont aménagés dans la nature. Notre guide nous a amené à Ti Gwen Glo Cho (qui signifie « petit coin d’eau chaude » en créole), où nous avons profité d’un moment de bien être entouré d’un jardin exotique et coloré. Un vrai petit spa naturel, idéal pour se détendre après une randonnée…

 

Informations pratiques : il y a plusieurs endroits aménagés (accès payant) à Wotten Waven, nous étions à Ti Gwen Glo Cho mais il y a également Bongo Baths, à l’entrée du village. 

 

Spa naturel Dominique

 

 

 

Middle Ham Falls, la plus haute cascade de la Dominique

 

Toujours dans le parc national de Morne Trois Pitons, on accède à ces chutes d’eau après une petite heure de marche dans la forêt. C’est une très belle randonnée, idéale pour se familiariser avec la flore de la Dominique. Nous avons également pu y observer quelques animaux comme des rapaces, mais également (et surtout étonnamment!) des crabes, qui creusent des trous dans la terre le long des chemins.

Sur le chemin des Middle Ham Falls, on croise le fameux Waitukubuli Trail, le trek épique qui traverse l’intégralité de l’île de la Dominique, du sud au nord. Le sentier se termine par une descente assez raide pour accéder en bas de la cascade, où une plateforme en bois est aménagée. On fait face à cette chute d’eau gigantesque de 90 mètres de hauteur, qui s’avère être un vrai brumisateur géant..!

 

Middle Ham Falls, informations pratiques : La randonnée est balisée tout le long du sentier, le SITE PASS est accepté.

 

Que voir et que faire à la Dominique ?

Idée de randonnée à l'île de la Dominique

 

 

 

Se baigner dans une piscine naturelle à Emerald Pool

 

Au cœur des montagnes, ce site est l’un des meilleurs spots de baignade de l’île. On accède à cette piscine naturelle en quelques minutes de marche seulement, et on n’attend pas bien longtemps avant de plonger dans l’eau rafraichissante ! Au milieu de ce cadre enchanteur, l’eau est habituellement d’une couleur émeraude superbe, que nous n’avons pas trop eu la chance de voir car nous étions entre deux pluies tropicales, et ça avait tout remué…

Nous conseillons de venir tôt le matin ou en fin de journée, afin d’éviter les foules les jours d’escales des bateaux de croisière.

 

Informations pratiques : randonnée facile accessible en 15 minutes de marche, il est possible de se restaurer au départ de la randonnée, il y a également un centre d’information intéressant sur la région. Prix d’entrée 15 EC$/pers, le SITE PASS est accepté.

 

Où se baigner à la Dominique ?

Blog voyage île de la dominique

 

 

 

 

 

Que faire dans la moitié nord de l’île de la Dominique

 

 

 

Batibou Beach, la plus belle plage de la Dominique

 

Ah Batibou Beach ! Cette plage a volé un petit bout de notre coeur ! Nous avons littéralement été transportés par cette plage sauvage du bout du monde. En fin de journée, nous avons vécu quelques moments hors du temps et seuls au monde, entre deux cocotiers. On se croirait dans un décor de film… et pour cause ! Cet endroit a été l’un des lieux de tournage de Pirates des Caraïbes.

Après cette escapade idyllique, nous sommes rentrés aux dernières lueurs du jour en marchant, accompagnés par les nombreux bruits des petites grenouilles et des oiseaux.

 

Informations pratiques : la plage est privée et il faudra s’acquitter de 13 EC$/pers. Une personne garde et entretien les lieux, de 9h à 17h, hors de ces horaires, on peut se rendre sur la plage mais uniquement à pied car le garde ferme la barrière au début de la piste quand il s’en va.

 

Les plus belles plages sauvages des Caraibes

Vacances à l'île de la Dominique, idées de lieux à voir

 

 

 

Number One Beach, la seconde plus belle plage de la Dominique !

 

La côte nord de la Dominique regorge de petites baies paradisiaques où il est facile de se sentir seul au monde, et nous avions entendu parler plusieurs fois de cette autre belle plage, qui mérite qu’on s’y aventure. La plage de Number One est beaucoup plus sauvage que Batibou, sûrement parce qu’elle n’est pas aussi bien entretenue et qu’on n’y accède qu’en marchant.

Nous avons adoré Number One, qui a la particularité d’avoir la Hampstead River qui se jette dans la mer au bout de la plage. Nous y avons observé quelques oiseaux sauvages, qui évoluent dans ce décor paisible. Encore un endroit où se laisserait vivre toute une journée, entre bains d’eau douce et jeux dans les vagues.

 

Plage Number One Dominique

Blog Voyage Dominique

 

 

 

Découvrir la culture des indiens Kalinagos

 

En territoire Kalinago sur la côte est de la Dominique, se trouve le centre culturel de Barana Aute. Les indiens Kalinagos furent les premiers indigènes de l’île et il est toujours intéressant de découvrir leur culture et leur évolution au fil du temps. C’est également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur leur artisanat : des panières et autres objets faits mains à base de vétiver ou de calabash.

Nous conseillons grandement de prendre un guide car sans les explications, on passe clairement à côté de la visite. Il y a une exposition retraçant la vie des kalinagos et une petite boucle qui permet de découvrir le site à pied.

 

Le centre est ouvert de 9h à 17h, son prix d’entrée est de 21 EC$/pers. Des visites guidées sont organisées sur demande, contact et informations sur le site kalinagoterritory.com

 

 

 

 

 

A la Dominique, dans un autre monde… les Red Rocks

 

L’un de nos endroits coup de coeur ! Quelque part sur la côte nord, plus précisément à la Pointe Baptiste, se cachent ces roches aux tons rouges-orangés, avec une pointe de rose… Clairement, on ne s’attend pas à trouver un tel paysage dans les Caraïbes, où il plane un petit air d’ouest américain !

C’est sur ces terres improbables que nous avons croisé Dany, le « rasta-maître » des lieux. Sa gentillesse est à l’image de son beau sourire, il a passé un moment avec nous à nous montrer les recoins de ce paysage insolite. Nous avons même dégusté des petits fruits qui arrivent à pousser dans ce décor.

 

Informations pratiques : pour visiter ce site, une participation de 5 EC$/pers est demandée. Dany donnera avec grand plaisir de son temps pour faire découvrir les Red Rocks. Il est aussi de bons conseils pour les autres lieux à voir dans le secteur.

 

Red Rocks île de la Dominique

Où voir des paysages incroyables aux Caraibes

 

 

Visiter l’unique fabrique de chocolat de l’île

 

Non loin des Red Rocks à Calibishie, cette petite fabrique familiale est tenue par Alan, un franco-écossais vivant à la Dominique depuis qu’il est tout petit. Il s’agit de l’unique fabrique de cacao et de chocolat de l’île, et elle se trouve au milieu d’un beau jardin exotique où poussent caramboles et autres fruits, à Pointe Baptiste.

Nous sommes tombés complètement par hasard sur cet endroit, grâce à Dany des Red Rocks qui nous y a gentiment amené. On ne soupçonnait pas l’existence de cette fabrique, et nous sommes bien sûr revenus avec quelques tablettes de chocolat dans la valise ; ) (mention spéciale pour le chocolat noir aux éclats de cacao, miam)

 

 

Fabrique de chocolat Caraibes

 

 

 

A cheval, dans le parc national de Cabrits

 

A quelques minutes de Portsmouth, Valérie tient une petite écurie et nous a fait découvrir le Cabrits National Park à cheval. Crée en 1986, ce parc national est un havre de nature, mélange de forêt tropicale et de volcans éteints sur la péninsule qui côtoie la ville de Portsmouth. Il s’agit également d’un lieu historique important, comme en témoigne le Fort Shirley et les quelques ruines qui sont situées au cœur de la forêt.

En une matinée de balade, nous sommes passés de la Rainforest à la plage, en passant par les volcans du parc. De quoi donner un bel aperçu des paysages autour de la ville ! Cette sortie s’est terminée en apothéose sur la plage de Purple Turtle Beach, où nous avons abandonné nos selles pour nager dans l’eau turquoise avec nos chevaux. Un moment de bonheur unique partagé avec les animaux, qui étaient aux anges…

 

Informations pratiques : le parc national est ouvert de 8h à 18h, l’entrée est de 5$/pers. Le SITE PASS est accepté. L’accès est ensuite libre, quelques itinéraires de randonnée sont balisés. Si vous souhaitez le découvrir à cheval, nous vous conseillons chaleureusement Valérie, qui se fera un plaisir de vous amener à l’aventure sur l’un de ses chevaux. Nous en avons rarement vu d’aussi heureux et épanouis ! Plus d’infos sur son site rainforestriding.com et par mail rainforestriding(at)yahoo.com

 

Randonnée à cheval île de la Dominique

Se baigner avec un cheval

 

 

 

Flotter en silence sur l’Indian River

 

L’Indian river est la seule rivière navigable sur l’ île de la Dominique. Depuis Portsmouth, on découvre un air d’Amazonie, dans la nature luxuriante des Antilles. Habituellement d’une couleur bleu verte, elle s’est teintée d’un bel orange après une grosse averse. On a embarqué dans l’une des barques en bois, et un guide nous a amené au coeur de ce paysage incroyable, à coups de rame. Dans le plus grand des silences, nous avons observé hérons, crabes mais aussi de superbes fleurs aux mille couleurs.

C’est également l’un des lieux phares de tournage du film Pirates des Caraïbes. Les connaisseurs qui feront cette balade  reconnaîtront sûrement un endroit en particulier !

En suivant ce cours d’eau qui est resté très sauvage, on accède à un petit bar (on ne s’attend pas à en trouver un là !). D’ici, on peut partir explorer les alentours et suivre la rivière depuis la terre, en suivant les fleurs et autres merveilles végétales.

 

Visiter l’Indian river : le départ de la balade en barque se fait depuis le pont à Portsmouth, le long de la route. Inutile de réserver, quelques guides sont toujours disponibles. Comptez 40 EC$/pers. La sortie dure environ 1h, pensez à prendre quelques sous pour boire un verre au bar dans la forêt, ainsi que de l’anti-moustique ! (on s’est fait dévorer dès qu’on a accosté)

 

Lieux de tournage Pirates des caraibes Dominique

 

 

 

Mais aussi… les petits bonus : Cold Soufriere et Jaco Falls

 

Le long de la route, nous avons souvent été attirés par quelques panneaux ou sentiers imprévus. A l’extrême nord de l’île, sur la route entre les villages de Tanetane et Penville, se trouve le cratère d’un volcan toujours en activité. Cold Soufrière est indiqué, et un sentier mène à un site géothermique. C’est une alternative facile et sympa pour voir du volcanisme actif, surtout si vous avez manqué la randonnée du Boiling Lake.

Nous avons visité les Jacko Falls en revenant d’Emerald Pool. Le site est privé et il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 5$ pour se rendre aux cascades. En quelques minutes, on arrive devant ces belles chutes d’eau, bien plus paisibles et désertes qu’Emerald Pool.

 

Que voir et que faire sur l'île de la Dominique ?

 

 

 

 

 

 

Nos bonnes adresses

 

.

Picard Beach Cottages

Au sud de Portsmouth, ces cottages sont un véritable petit paradis ! Côté jardin tropical ou sur la plage, c’est un endroit qui invite à la relaxation et au chill. Nous y sommes restés quelques nuits et c’était un vrai régal d’y dormir au son des grenouilles et des vagues, et de s’y baigner au coucher du soleil. Chaque bungalow est équipé d’une cuisine, ce qui est bien pratique lors d’un long séjour. Un restaurant se trouve juste à côté, où on peut aussi prendre le petit déjeuner. Compter entre 150 et 180€ la nuit.

> Réserver un bungalow au Picard Beach Cottages

.

Où dormir à l'île de la Dominique ?

 

.

Tamarind Tree Hotel

A 30 minutes au nord de Roseau, cet hôtel dans la nature au calme est face à la mer des Caraïbes. Il est tenu par une Suisse adorable qui est tombée amoureuse de l’île. Un restaurant est aménagé dans le jardin, super pratique quand on n’a pas envie de bouger le soir. Compter 130€ pour une chambre classique.

> Réserver une nuit au Tamarind Tree

 

.

Où dormir à l'île de la Dominique ?

 

 

.

Les bonnes adresses côté repas

• Le petit paradis : à Wotten Waven. Un petit restaurant local avec vue sur les montagnes de la vallée de Roseau. C’est délicieux et plein de bons produits locaux. Ils vendent quelques souvenirs et ont même quelques chambres à louer. Une adresse à retenir ! Plus d’infos sur leur site lepetitparadisdominica.com

• Madiba Beach Café : à Porthsmouth. C’est presque les pieds dans le sable qu’on déguste les bons petits plats dans ce petit café terrasse, sur la plage de Turtle Beach. Un endroit à privilégier au coucher du soleil !

• Islet View : sur la côte Atlantique de l’île. C’est clairement l’adresse où il faut s’arrêter entre Kaligano Barana Aute et Emerald Pool. Ce petit restaurant en bois ne paye pas de mine et il est pourtant juste parfait. On se retrouve à déguster des chips de banane plantain avec les locaux, face à une vue de folie. Voir la localisation GPS du restaurant

.

 

 


Carte de la Dominique

 


Vous rêvez d’exotisme et de nature ? Mettez cet article de côté sur Pinterest pour votre future escapade à la Dominique :

Ce voyage a été réalisé avec la complicité de Discover Dominica et Air Caraïbes. Nous gardons comme toujours notre liberté dans nos écrits et avis.

4 commentaires sur “Visiter la Dominique, l’île nature des Caraïbes

  1. Camille oh.cest.ca

    Aaah je l’attendais avec impatience cet article là ! Cet endroit me fait de l’oeil depuis un moment, et vos photos sont un vrai coup de cœur !
    Merci pour toutes ces infos !

    1. Betty

      Avec plaisir Camille 🙂
      On ne peut que te conseiller de choisir cette île pour ton prochain voyage ! Authentique, nature et encore peu touristique… fonce 😉

  2. lalykorneillettree

    Quel beau reportage, dans des terres qui semblent encore si sauvages….. Voilà qui me donne forcément envie <3 <3 !! Tes photos sont toujours et encore magnifiques, la diversité de paysages et d'activités pratiquées sur place sont un sacré plus lors d'un voyage ! Merci pour la découverte….

Laisser un commentaire