Ilulissat, entre icebergs et trekking au Groenland

En août dernier, j’ai eu l’occasion de me rendre dans l’ouest du Groenland pour une semaine de découvertes, sous le signe des randonnées. Ce pays, recouvert à 80% de glace, représente un univers complètement différent de tout ce qu’on peut connaître. Les paysages les plus connus sont sans doute les majestueux icebergs à Ilulissat, qui est une étape incontournable lorsqu’on visite cette partie du pays. J’ai été bouleversée par cette nature étonnante, avec un énorme coup de cœur pour la baie de Disko, vous comprendrez vite pourquoi !


Le survol magique de la côte ouest du Groenland, avec vue sur les glaciers monumentaux et les fjords glacés…

 

Ilulissat | Le merveilleux fjord glacé

 

Lorsqu’on imagine le Groenland, l’image qui nous vient souvent à l’esprit, c’est une terre recouverte de glace, façonnée par le froid arctique. Au cœur de la baie de Disko, qui marque le début du grand Nord, se trouve la ville d’Ilulissat, la capitale mondiale des Icebergs (Ilulissat signifie Iceberg en Groenlandais), là où le soleil de minuit brille en été et où la nuit polaire rythme l’hiver. Et si on vient ici, c’est sans aucun doute pour admirer le fameux fjord glacé, qui est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Imaginez des tonnes et des tonnes de glace, parfois hautes d’une centaine de mètres, qui se détachent du glacier et qui évoluent lentement dans un fjord long de 60 kilomètres…

Transportée par les belles lumières qui durent des heures, ici dans le grand Nord, je ne peux m’empêcher de répéter dans ma tête (entre deux déclenchements de l’appareil photo!) que c’est l’une des plus belles choses que j’ai vues dans ma vie.

Pour admirer ce paysage incroyable dans sa beauté la plus totale, c’est au coucher du soleil que nous avons suivi les chemins qui mènent aux géants de glace. Les mots m’ont manqués lorsque je me me suis retrouvée devant ce fjord rempli de glace. Cet endroit a des allures de paradis polaire, et il l’est ! Les icebergs sont teintés de couleurs pastels, changeantes au fil des heures. La glace amoncelée semble immobile dans le fjord, il faut dire que les icebergs avancent très lentement et mettent plus d’un an pour trouver l’océan ! Quelques grondements perturbent le silence, des blocs se détachent, cachés on ne sait où dans cet amas de blanc.

 

A la recherche de l’Icefjord…

Lumières dorées et couleurs pastels

Explorer le grand Nord, sur l’eau comme sur la terre…

Le chemin qui mène aux icebergs géants  ♥

Toute cette glace provient du glacier Sermeq Kujalleq, qui avance de 30 mètres en 24 heures…! 

Randonner le long du fjord glacé

Afin de pouvoir admirer l’Icefjord, 3 itinéraires balisés ont été créés, de distance et de durée variables, qui partent tous du même endroit (l’ancien héliport) :

Le sentier jaune – 2,7km, 1h30 à 2 heures : il permet de prendre un peu de hauteur sur l’Icefjord et de profiter d’une vue dégagée sur la baie de Disko.

Le sentier bleu – 6,9km, 4 à 5 heures : le début de ce sentier est équipé d’un ponton en bois, et passe au cœur du site préhistorique de Sermermiut. Cette partie est époustouflante et la vue sur les icebergs est superbe. Le sentier continue le long du fjord, et fait une grande boucle jusqu’à Ujaqqervivik.

Le sentier rouge – 1km, 30 minutes à 1 heure : il permet de rejoindre le sentier bleu au niveau de Seqinniarfik.

Bon à savoir : l’accès est libre, il est interdit de sortir des sentiers dans les zones protégées, il est également proscrit de se rendre au bord de l’eau (il y a des risques de tsunami lorsque des gros blocs de glace se détachent).

A télécharger : Carte des randonnées autour du fjord glacé

 

L’hôtel Arctic | Dormir face à la plus belle vue d’Ilulissat

Même s’il n’y a pas énormément de structures touristique, le Groenland recèle de logements d’exception. L’hôtel Arctic est sans aucun doute l’un des plus beaux du pays ! Il est situé légèrement à l’écart de la ville, avec une vue directe sur les icebergs, et ça, c’est magique !

En plus des chambres classiques et élégantes, il est possible de dormir dans des igloos modernes aux allures futuristes, un logement sacrément insolite ! (Je n’y ai pas dormi…!). Et le soir venu, on déguste une cuisine raffinée et gastronomique proposée par les chefs dans le restaurant de l’hôtel, le restaurant Ulo.

Hôtel Arctic | Informations pratiques

Vous l’aurez compris, on réserve une nuit dans cet hôtel au standing élevé pour se faire plaisir, et profiter d’une expérience au Groenland version 4 étoiles ! L’hôtel Arctic est l’un des plus prisés à Ilulissat, je vous conseille de réserver au moins un an à l’avance pour choisir vos dates sereinement. Ils envoient une navette gratuitement pour faire la liaison avec l’aéroport.

Site web et réservations : hotelarctic.com

Prix : entre 1650 DKK et 2450 DKK /nuit selon la chambre (de 220€ à 330€ environ)

 

La baie de Disko | Réaliser un rêve en rencontrant les baleines

Nous filons à toute allure sur le bateau, entre les géants de glace. Le froid est mordant sur le pont, et l’envie de se réfugier au chaud est tentante, mais rien n’y fait. Je reste dehors, je scrute l’eau, je cherche des yeux… les baleines. La baie de Disko est connue pour être un lieu de vie des baleines à bosse. Durant mon séjour à Ilulissat, on a pris le bateau pour rejoindre le départ d’un trek. Aucun safari organisé donc !

Et soudain, une nageoire dorsale dépasse au loin, un souffle crache de l’eau, ça y est, c’est LA rencontre.

Durant les deux trajets dans la baie de Disko, on aura rencontré les baleines à chaque fois. La seconde fois fut certainement la plus belle ! C’est non pas une, mais deux baleines qui étaient devant le bateau. Elles étaient tellement près que j’ai pu observer chaque détail de leur dos, et j’ai pu me rendre compte de leur taille, si impressionnante. Les voir de ses yeux, écouter leur respiration, puis lever la tête et se rendre compte du paysage qui nous entoure, un moment fort en émotions. Naviguer entre les icebergs c’est déjà une expérience forte, mais quand on y rencontre des baleines, c’est inoubliable…

Ce moment où j’ai réalisé un rêve photographique… J’ai mis quelques heures à m’en remettre ! 

Voir les baleines à Ilulissat | Infos pratiques

Mon expérience prouve qu’il est possible de rencontrer les baleines facilement, lors d’un simple transfert en bateau (j’ai pu les observer en me rendant au village d’Ilimanaq). Quand une baleine n’est pas loin, le pilote va à sa rencontre et coupe les moteurs quelques minutes pour permettre aux passagers de l’observer et de prendre quelques photos.

Il est aussi possible de participer à une sortie spécialement organisée pour voir ces mammifères, des Whales Safaris. La compagnie World of Greenland propose des excursions, la sortie en bateau dure 4 heures, pour un prix de 1195 DKK par personne (environ 160€).

 

Un trek entre Qasigiannguit et Ilimanaq

Venir dans cette région du Groenland a été l’occasion de réaliser un trek superbe. Nous avons tout d’abord rejoint en bateau le village de Qasigiannguit, le point de départ de notre trek. Ici pas de touristes comme à Ilulissat, seulement quelques pêcheurs ici et là, et quelques curieux qui sortent se promener pour observer ce groupe de personnes qui viennent de débarquer. Les rues en terre sont presque désertes et le calme règne. C’est ici que se trouve la plus ancienne maison en bois du pays, qui a été transformée en musée (plus d’infos ici). Il fait grand beau, le linge sèche entre les maisons colorées, le village est paisible, reposant.

Bienvenue à Qasigiannguit !

Les jolies maisons typiques…

Il est temps de quitter le village et de partir pour deux jours de randonnée ! Nous prenons la direction du nord pour rejoindre le village d’Ilimanaq, notre point d’arrivée. Un sentier indique la direction à prendre, et disparaît progressivement… Comme lors du trek à Nuuk, c’est une véritable immersion dans la nature sauvage, au cœur de ces terres arctiques. Nos pas nous éloignent des seules traces humaines présentes dans ces montagnes, c’est à dire le village isolé de Qasigiannguit, d’où nous sommes partis. Les possibilités de trek semblent infinies ici, tout est libre, tout est possible.

Les paysages sont vallonnés, parsemés de lacs. A défaut de sentier, c’est sur une épaisse mousse moelleuse (ou sur des myrtilles!) que nous marchons. Je vous avoue, c’est parfois épuisant, surtout lorsqu’on doit marcher de longues distances sur ce type de terrain ! Le trek est rythmé par les pauses thé, c’est l’occasion de se poser et d’apprécier que mieux le décor qui nous entoure. On ne porte quasiment pas d’eau sur nous, il suffit de plonger sa tasse dans l’une des nombreuses rivières que l’on côtoie. Un véritable retour aux sources, à l’essentiel, Live Simply.

Et puis, après de longs kilomètres parcourus, il est temps d’installer le bivouac. C’est entre deux lacs que nous installons nos tentes, sous une lumière sublime. Nous sommes au nord du cercle polaire arctique, la nuit noire n’existe pas encore à cette période. Un repas lyophilisé avalé, c’est dans un silence exceptionnel, voir presque déconcertant, qu’on s’endort. Seuls les cris de quelques oies sauvages et d’un renard polaire briseront le calme de ces vallées.

Paysages traversés au départ de Qasigiannguit

Des lacs, des jolis bivouacs et des belles lumières au programme…

Deux paysages différents que l’on peut voir entre Qasigiannguit et Ilimanaq

Dormir dans une nature préservée et intacte

Le long du Fjord Eqaluit

Les icebergs de Tasisuaq

Choisir de faire de cet endroit sa maison d’une nuit…

Le trek de Qasigiannguit à Ilimanaq | Informations pratiques

La saison d’été est la période idéale réaliser des randonnée. Il faut savoir qu’au Groenland, les sentiers ne sont généralement pas balisés, voir souvent inexistants. Il faut se repérer sur une carte pour trouver le chemin.

Le trek relie les villages de Qasigiannguit et d’Ilimanaq, à travers des paysages sauvages et non tracés. Nous avons parcouru 40 kilomètres en un peu moins de deux jours, avec un dénivelé positif de 1025 mètres. Il n’y a pas d’ascension difficile, et le terrain n’est pas accidenté. La seule difficulté sera peut-être de marcher constamment hors sentier, sur un terrain mou et souvent très humide. Concernant le bivouac, il est libre et autorisé, comme partout au Groenland. Du côté des animaux, le seul risque est qu’un renard soit attiré par la nourriture, je vous conseille donc de bien l’enfermer dans les sacs, et garder le tout dans la tente !

J’ai réalisé ce trek accompagnée par les guides de World of Greenland. Une fois de plus, partir avec des guides de randonnée s’est avéré très utile, dans ces paysages où il n’y a pas de chemin et où il serait facile de se perdre ! Ils sont basés à Ilulissat et proposent plusieurs treks dans la région (avec également d’autres activités comme le safari baleine ou le chien de traineau). Tout est organisé, du transfert en bateau aux repas et encas lors du trek. L’équipement est fourni comme les tentes et les couverts pour manger (par contre, il faut tout porter 😉 ). Pour vous donner une idée, le prix d’un trek accompagné sur une durée similaire varie autour de 500€ par personne. Je vous conseille de prendre contact avec eux, car hormis les itinéraires qu’ils présentent sur leur site, ils peuvent aussi organiser des treks à la carte, comme celui que j’ai fait !

Pour arriver et repartir de ces deux villages, la compagnie Diskoline propose plusieurs liaisons avec Ilulissat, pour une somme variant de 425 à 460 DKK par trajet, et par personne (environ 60€).

Carte topographique : Hiking Map West Greenland – Qasigiannguit 1:100 000

Réserver les transferts en bateau : diskoline.dk

World of Greenland | Contact et informations : worldofgreenland.com

Concernant l’équipement à emporter, il fait plutôt frais donc un pantalon, un haut ML ou un T-shirt avec une polaire, une veste en Gore-Tex et une doudoune pour le soir est l’idéal. Prévoir impérativement des chaussures tiges hautes en Gore-Tex, car il y a quelques marécages et rivières à traverser. Selon la période, il est possible de faire face à quelques moustiques et mouches envahissantes. Un spray et une moustiquaire pour la tête peuvent être utiles ! Enfin, je vous conseille d’avoir un très bon sac de couchage en cas de nuit sous la tente, un confort -5° est idéal.

 

Ilimanaq Lodge | Une nuit au paradis

Ce trek s’est terminé en apothéose à Ilimanaq, en passant une nuit dans le tout nouveau lodge construit face à la baie de Disko. Lorsque j’ai atteint le village d’Illimanaq, je m’y suis sentie immédiatement bien. Je découvre un endroit paisible, des maisons colorées où vivent les familles de pêcheurs et de chasseurs, une lumière douce sur les icebergs au loin. Et puis, j’ai dormi à l’Ilimanaq lodge, dans un chalet cosy, avec une vue sublime (il est même possible de voir des baleines), que ce soit de la terrasse, du salon, ou directement de son lit ! (le réveil parfait face aux icebergs…). Voilà comment bien se remettre d’une journée de randonnée éprouvante !

En plus d’être éco-responsables (ils sont équipés de panneaux solaires et l’accès à l’eau est raisonné), la construction de ce lodge a été l’occasion de donner du travail aux locaux, et ça, c’est une très bonne chose! Le restaurant est installé dans une ancienne maison datant du 18ième siècle, où l’un des meilleurs chefs du pays sert une cuisine traditionnelle et fine. J’y ai mangé le meilleur pain de toute ma vie, cuit au feu de bois (quel comble pour une française de dire ça…).

Voilà, un petit paradis de plus, d’où on aimerait ne pas repartir !

 

Ilimanaq Lodge | Informations pratiques

Le lodge propose 15 chalets individuels, équipés d’un salon, d’une chambre, d’une salle d’eau et d’un balcon. Pour passer une nuit dans ce petit paradis, il faudra prendre un bateau depuis Ilulissat (plusieurs liaisons par semaine avec la compagnie Diskoline). C’est aussi l’occasion de naviguer entre les gigantesques icebergs qui s’échappent de l’Icefjord (le trajet dure 45 minutes).

Prix : 1400 DKK par nuit (environ 190€)

Site web et réservations : worldofgreenland.com


CARTE


Épingler cette idée de voyage sur Pinterest :


 

 

Ce voyage a été réalisé avec le soutien de l’Office de tourisme du Groenland et Air Greenland.

18 commentaires pour “Ilulissat, entre icebergs et trekking au Groenland

  1. Alexandra

    Quel sublime article <3 Tu sais combien je rêve et j'adore, je suis hypnotisée. C'est la partie qui me fait le + rêver : baie de Disko, baleines, hôtel Arctic qui me tente depuis longtemps… un jour, j'irai !

    1. Betty Post author

      Je te le souhaite 💙
      C’est la partie que j’ai préféré également, si je dois retourner quelque part au Groenland, ça serait là 😉

  2. lalykorneillettree

    Ahlala !!!! Que de magie dans cet article, j’avais tellement hâte de découvrir ton post sur le Groënland… tu le sais, j’ai eu un gros coup de coeur pour Ilulissat, et tes photos me rappellent de beaux moments !! Et c’est très drôle de revoir des lieux qui me semblent familiers mais à une toute autre saison !! Les couleurs pastelles sont à tomber, l’excursion avec les baleines est hallucinante !!! Un voyage qui pour toi comme pour moi, restera gravé hein 😀 !!! Les autres villages que tu as découvert ont l’air tout aussi typiques, tes photos sont superbes !! Bisous

    1. Betty Post author

      Merci beaucoup pour ton message ! 🙂
      Oh la la oui ça marque vraiment un voyage pareil ! Je rêve de revenir pour montrer tout ça à Guillaume 😉 J’aimerais bien en été, mais j’avoue que tes photos d’Ilulissat en hiver font très envie également… J’explorerais bien l’est ou l’extrême sud aussi… 😉

  3. rocknpics

    Wooooooow, les couleurs pastelles du ciel sont MA-GI-FI-QUES ! Cette ambiance incroyable. Ca doit être vraiment compliqué de revenir dans la vie quotidienne après. C’est irréel comme paysage.

    1. Betty Post author

      Oui ces couleurs étaient sublimes, ce qui est super c’est que le coucher de soleil dure très très longtemps à cette latitude ! J’avoue, revenir dans un pays surpeuplé et transformé comme le notre fait un certain effet 😉

  4. Amandine

    Ce voyage avait l’air fou et unique ! C’est le genre de destination qui me donne envie de partir à l’inconnu, comme dans les livres ou les films d’aventure. Superbe article comme toujours !

  5. Curiosity Escapes

    Wouahouhhh magnifique, les baleines avec les icebergs gigantesques j’hallucine de tant de beauté, sans parler du ciel couleur pastel au-dessus des icebergs.

  6. Stéphane BON

    Les photos sont très belles et donnent vraiment envie d’aller randonner dans ce coin du monde. Seuls les tarifs, encore plus élevés que ceux d’Islande ou de Norvège, freinent un peu (beaucoup, même) cette envie.
    J’adore ces photos où les icebergs ressemblent à des montagnes de glace.

    1. Betty Post author

      Merci beaucoup ! 🙂
      Ah ça oui c’est sûr que une destination qui se prévoit au niveau du budget… Mais ça en vaut vraiment la peine car les paysages sont exceptionnels, et un si joli pays préservé du tourisme de masse, c’est très précieux à ce jour ! 😉

  7. Lauriane

    Je crois que ce que j’aimerais le plus découvrir, au délà des iceberg, c’est toute cette flore arctique, si diverse et colorée dans son bref été 🙂 Je suis amoureuse de ton expérience avec les baleines, ce doit être surréel, et j’imagine touts ces randonnées, l’air froid dans les poumons, les pomettes rouges, ah il faut que j’aille plus au nord !
    En tout cas, très bel article, très belles photos <3

Laisser un commentaire