Randonnées en Auvergne et cabanes dans les bois

Séjour en Auvergne test d'un séjour Chamina Voyages

Parmi les plus belles régions de France, il y a sans aucun doute l’Auvergne ! Très connue pour la chaîne des Puys, cette région n’est pas en manque de lieux d’exception. Nous nous répétons, mais nous ne prenons pas assez le temps de découvrir notre beau pays, alors lorsque l’agence Chamina Voyages nous a proposé de tester l’un de leurs séjours avec d’autres blogueurs, sous le signe de la randonnée et logés (on pourrait même dire : lovés!) dans des cabanes éco-responsables, on n’a pas hésité une seule seconde !


 

Into the woods | Dans les forêts d’Auvergne…

Notre itinéraire ne s’est pas déroulé dans la chaîne des Puys, qui est connue, mais plutôt côté campagne, dans les Combrailles. C’est l’occasion de découvrir une Auvergne plus secrète, à l’abri des grandes forêts où l’on pourrait imaginer des légendes planer dans l’air… C’est donc dans ce cadre aux allures féériques que nous avons randonné, durant deux jours.

En ce mois d’octobre, l’ambiance automnale s’installe doucement, les couleurs sont timides. Le soleil pointe à travers les feuillages des arbres, une mousse épaisse recouvre les rochers et quelques champignons côtoient les sentiers de randonnée. Une véritable immersion dans la nature !

L’une de nos étapes a été marquée d’originalité grâce à un sentier plutôt atypique : le chemin Fais’Art. Sur 3 kilomètres, on randonne en côtoyant les sculptures atypiques de Gilles Perez. Taillées dans la pierre de Volvic, elles sont parfois immenses, et on se prend au jeu de l’imagination pour deviner ce qu’elles peuvent bien représenter !

Ressourçons nous dans les forêts

 

 

S’aventurer dans les sous bois le long du chemin Fais’Art

Les sculptures du chemin Fais’Art

 

Première cabane | À Natura Tazenat, avec les oiseaux et les écureuils

Le premier logement de notre séjour a été une cabane perchée dans les arbres, à Natura Tazenat dans la commune de Charbonnières-les-Vieilles.

Notre amour pour les cabanes en bois n’a cessé de grandir lorsque nous avons découvert notre petit nid, perché au milieu des chênes. Eco-conçues, ces petites cabanes n’ont ni eau, ni électricité ! L’endroit parfait pour se déconnecter. On nous remet un petit sac, le « kit du cabaneur » qui contient des lampes, des jumelles, un petit livre pour reconnaître les oiseaux, ainsi que des graines pour alimenter les mangeoires installées sur les terrasses des cabanes ! Ici, on se laisse bercer par la douceur de vivre et on prend le temps d’écouter, observer la faune sauvage qui vit à nos côtés…

Les derniers rayons du soleil caressent le bois de notre petite cabane, la température baisse considérablement, l’hiver est déjà un peu là, et il est temps de se faire un bon feu de bois dans le poêle en attendant notre panier repas ! Pour finir la soirée en beauté, c’est bien au chaud dans le bain nordique que nous avons échangé quelques souvenirs de voyages avec nos amis blogueurs 🙂

Bienvenue dans notre bulle toute cosy, la cabane « renards »

Un petit nid caché dans la forêt…

Le matin, un écureuil est venu nous rendre visite ! (et surtout, piquer les graines des oiseaux 😉 )

 

Randonnées | À travers la campagne et les puys

Au fil de ces deux journées de randonnée, les chemins que l’on a parcourus passent en grande partie dans le Parc Naturel Régional des volcans d’Auvergne, le parc régional le plus étendu de métropole. Nous avons été très surpris d’y découvrir des paysages remarquables et uniques. Nous avons pu faire le tour d’un lac situé dans un ancien cratère volcanique : le Gour de Tazenat. Le second lieu qui nous a marqué est la Roche de Sauterre, formée par l’érosion d’une coulée basaltique. Le point de vue du haut de la roche est superbe, avec le Puy de Dôme qui nous a fait de l’œil au loin ! C’est aussi un excellent spot pour observer le coucher du soleil.

Ce séjour a également été l’occasion de parcourir les chemins de campagne et de traverser les petits villages de la région. C’est dans un cadre bucolique et verdoyant que nous avons évolué, en rejoignant notre prochaine cabane. Entre deux villages, nous avons pu marcher sur les flancs de volcans anciens aux douces pentes et recouvertes d’une végétation dense. Les seuls indices de leur présence sont les scories, ces roches volcaniques comme la pouzzolane, qui jonchent par endroit le sol.

 

La vue lointaine sur la chaîne des volcans d’Auvergne

La région où les vaches adorent regarder passer les marcheurs ! 😀 

Sur la roche Serviere au Gour de Tazenat, le fameux cratère volcanique rempli d’eau du à une formation chaotique il y a 29 000 ans, soit 20 000 ans avant la formation des puys les plus marqués de la chaîne, vous imaginez ?

Contempler les vastes étendues depuis la Roche Sauterre

Lumières magiques au coucher du soleil

Le point de vue du sommet de la Roche Sauterre

 

Dans les petits villages des Combrailles

 

Deuxième cabane | Au bois basalte

C’est après une bonne journée de marche remplie de découvertes que nous sommes arrivés aux Cabanes du bois Basalte. Très différentes des cabanes de la veille, celles-ci ont un style contemporain et architectural. On y découvre 3 sortes de cabanes, construites et aménagées dans le respect de l’environnement.

Une fois de plus nous sommes tombés sous le charme de cette cabane, imaginée toute en verticalité, au style épuré et disposant d’une vue panoramique sur la chaîne des Puys depuis le lit… ! C’est dans une ambiance conviviale qu’on se retrouve le soir dans la grande cabane principale pour déguster un bon dîner, composé de produits locaux et de saison.

Un autre point positif : la Roche Sauterre se situe à quelques minutes de marche depuis les cabanes !

Notre Cabane « Latite », petit havre de paix entouré de verdure

Entourés de nature, la Roche Sauterre en arrière plan.

Réaliser ce séjour | Avec Chamina Voyage

C’est donc le temps d’un week-end, que nous avons suivi une partie de l’un des itinéraires en France proposé par l’agence Chamina Voyages, qui est spécialisée dans les voyages à pied et dans l’esprit du tourisme responsable. Le séjour que nous avons réalisé est composé de randonnées en liberté, et avec l’originalité de dormir dans des cabanes insolites et écologiques, différentes sur chaque étape. Ce circuit est assez unique car il permet d’allier des marches accessibles à tous, en découvrant des paysages méconnus de l’Auvergne, à des nuits dans des hébergements originaux et nature.

Ce trek se réalise en liberté, sans guide donc. Mais rassurez-vous, un carnet de route jour par jour, des cartes des étapes, des renseignements pratiques et des conseils précieux seront fournis par l’agence Chamina Voyages. Côté pratique, il est possible de faire transférer ses affaires aux différentes cabanes au fur et à mesure du séjour, ce qui permet de randonner léger la journée, et chaque logement propose un panier pique-nique (en supplément). Il n’y a plus qu’à profiter !

Site web et réservations : chamina-voyages.com

Le trek que nous avons réalisé (en partie) : Rêves de cabanes


Carte

 

Mettre de côté cette idée de séjour dans Pinterest :

 

Ce week-end a été réalisé en collaboration avec l’agence Chamina Voyages, un grand merci à Barbara et à Fabrice pour ces découvertes ! Comme toujours, nous gardons toute liberté éditoriale.

8 commentaires pour “Randonnées en Auvergne et cabanes dans les bois

  1. trotteursaddict

    On a testé pour la première fois cet été les cabanes dans les arbres ! Top
    merci pour cet article qui respire la sérenité et le calme ! Vos photos sont une fois de plus magnifiques 🙂 ça donne envie de venir en Auvergne

    1. Betty

      Merci infiniment 🙂
      On avoue, on est littéralement fan de ce type de logement nous aussi 💜 Ce qui est bien avec l’Auvergne, c’est que c’est assez central, on peut facilement profiter de la région le temps d’un week-end 😉

  2. Emy

    Qu’est-ce qu’elles sont belles vos photos <3 Et surtout, qu'est-ce que ça rappelle de bons souvenirs!
    En tout cas, c'était super chouette d'avoir pu vous rencontrer (les 5 minutes à Saint Malo ne comptent pas vraiment…) et partager ce voyage en votre compagnie. À bientôt j'espère (à Amsterdam ou ailleurs).

    1. Betty

      Merci beaucoup Emy 🙂
      Oui c’était une superbe rencontre et on espère se revoir bientôt ! (et pourquoi pas à Amsterdam oui ? 😉 )

Laisser un commentaire