Kangerlussuaq, le fjord surprenant du Groenland

blog voyage Groenland randonnee glacier

Quelque part sur la côte ouest du Groenland se trouve l’un des plus longs fjords du pays, une terre toujours aussi sauvage où les grands espaces sont rois. Je vais vous raconter deux expériences que j’ai vécues dans la région de Kangerlussuaq, autour de l’eau, dans tous ses éléments. Du fjord au glacier, dans les grandes étendues et dans des paysages où les bruits les plus forts sont les pensées dans sa propre tête…


Kangerlussuaq, c’est une petite ville qui parait au premier abord triste et sans intérêt : une rue, un aéroport, et puis c’est tout. Oui, car c’est ici qu’arrivent les avions de ligne qui desservent l’ouest du pays, puis de là on prend des vols pour se rendre à Nuuk, Ilulissat, et autres villes de la côte ouest. Kangerlussuaq est donc généralement une simple escale avant d’arriver à sa destination finale.

Lorsqu’on nous a proposé de rester deux jours ici, avant de reprendre le vol en direction du Danemark, je me suis demandé ce qu’on pouvait bien voir d’extraordinaire dans ces contrées qui semblaient vides. Et quand nous avons demandé à notre guide Adam quel endroit il préférait au Groenland, il nous a tout naturellement répondu : « C’est ici. J’adore cette région, c’est le meilleur endroit pour marcher sur le glacier, randonner, et voir les aurores boréales en hiver! »

 

 

Le glacier Russel | Toucher du bout des doigts l’Inlandsis

 

Lors de ce voyage, j’ai survolé plusieurs fois cette calotte glaciaire qui recouvre presque totalement le pays. L’inlandsis… littéralement l’énorme calotte polaire qui enveloppe la terre de ses nappes de glace épaisses, sûrement la chose la plus impressionnante du Groenland. Aujourd’hui se trouvent sur notre planète que deux inlandsis : une en Antarctique, et une au Groenland donc. L’inlandsis me fascine, voir même m’obsède. Des étoiles sont apparues dans mes yeux depuis le jour où je me suis rendue compte de cette étendue, de cette folie de la nature, de cette beauté pure et intacte.

Des rêves de grandes explorations naissent dans ma tête et dans mon cœur, j’aimerai un jour traverser cette immensité blanche, d’est en ouest…

 

 

C’est donc à Kangerlussuaq, que nous retrouvons Adam notre guide. Il va nous faire découvrir le glacier Russel, ce petit bout d’inlandsis. Dans ce pays où les routes sont très rares, le seul endroit où on peut conduire jusqu’au pied d’un glacier est ici. Partout ailleurs, il faudra prendre un hélicoptère ou marcher plusieurs jours. Nous nous engageons sur les pistes sablonneuses en traversant des décors lunaires, qui sont quasiment dépourvus de végétation.

Très vite, le glacier Russel apparaît, ce grand mur de glace. J’ose à peine imaginer la quantité et l’étendue glaciaire derrière ça. Nos pieds foulent une roche polie par le temps. Quelques buissons aux couleurs automnales contrastent avec le blanc et le gris du glacier. L’envie de s’approcher au plus près est tentante, mais Adam nous déconseille de s’approcher de la rivière qui fait la frontière avec la glace, des éboulements sont fréquents et peuvent être fatals. Nature magnifique, nature dangereuse…

Il nous raconte également le spectacle des aurores boréales au dessus du glacier. D’octobre à avril, la région est le meilleur spot pour voir les fameuses Northern lights, avec 300 jours de soleil par an ! (il faut croire que nous étions dans l’un des 65 jours restants 😉 )

Piste Groenland

L’unique piste du pays pour s’approcher au plus prés de la calotte polaire !

Adam nous raconte les histoires et légendes du glacier…

 

On ne dirait pas, mais ce glacier est actif et avance de 25 mètres par an…!

Les dents acérées du glacier Russel me replongent dans mes souvenirs d’explorations de grottes glaciaires en Islande

La belle surprise de cette excursion fut une rencontre avec des animaux qui semblent tout droit sortis de l’âge de glace. Nous avons rencontré… les boeufs musqués. Ils sont nombreux à vivre dans la région, leur épaisse toison de laine leur permet de survivre à l’hiver glacial. Il était d’ailleurs chassé par les inuits, leur laine étant très chaude. Nous avons aperçu un troupeau au loin, qui nous a longuement observé avant de s’éloigner pour trouver un peu plus de calme !

voir des boeuf musques ouest Groenland

« Restons groupés, ils ont l’air pas nets ces humains ! » 😉

Rencontrer le glacier | Informations pratiques

Notre excursion a été assez courte, elle représente une introduction au glacier Russel. Il est possible d’explorer plus loin, en marchant sur le glacier à la journée. Nous avons été guidé par Adam, un local installé à Kangerlussuaq depuis des années, qui nous a pris en charge depuis l’aéroport pour nous emmener jusqu’au pied du glacier. Grand passionné par la région, il est une vraie référence et connaît presque tous les recoins de ces montagnes, lacs et glaciers ! N’hésitez pas à le contacter pour programmer une randonnée ou une expédition sur le glacier.

Contact : adamlyberth.com

 

 

Apprendre à pêcher dans l’un des plus grands fjords du Groenland

 

La ville se situe à l’extrémité d’un des fjords les plus long du pays : le Søndre Strømfjord, où il faudra naviguer sur 170 kilomètres pour rejoindre la mer…! Comme toutes les villes du Groenland, Kangerlussuaq est plutôt isolée et ce sont des centaines de kilomètres de côtes sauvages qui bordent le fjord.

C’est en bateau qu’on profite de ces grandes étendues et qu’on explore les rives, jusqu’à ce qu’on accoste sur une petite plage loin de tout. Il y a bien des années, c’est sur ce genre de plage que les inuits faisaient escale, à la recherche d’animaux à chasser, après avoir navigué des heures sur leur canots. Au cœur de ces grands espaces vit une multitude de faune sauvage : rennes, bœufs musqués, lièvres, lagopèdes ou encore des renards.

Nous avons randonné sur les crêtes de ces montagnes douces, à la recherche des rennes, sans succès ! La découverte aura été un superbe lac à l’effet miroir, au milieu des couleurs flamboyantes de l’automne. Le lieu est aussi « connu » pour abriter une tombe inuit, notre guide nous a montré où elle se trouvait. J’ai eu un choc en découvrant deux crânes humains au travers des rochers qui font office de tombe, j’imaginais un tas de cailloux mais je ne m’attendais vraiment pas à cette image…! Tout est laissé tel quel et c’est à l’image du Groenland : authentique, respecté et préservé.

C’est donc sur ce petit bout de nature que nous avons passé une journée paisible et loin de tout tracas. Le silence règne, parfois interrompu par les clapotis de l’eau. J’ai appris à pêcher, étant végétarienne j’ai souri de la situation ! C’est seulement quelques algues accrochées au bout de ma ligne qui ont fait guise de prise, mon collègue Julien aura été plus chanceux que moi en attrapant un superbe omble chevalier. Notre guide allume un barbecue et cuit sur place le poisson fraichement pêché, qui sera dégusté avant que la pluie ne tombe…!

 

Accoster sur les côtes sauvages du fjord, et pêcher dans le calme le plus complet

Explorer les alentours à la recherche des rennes…

Barbecue « into the wild », loin de tout

 

Excursion pêche et randonnée sur le fjord | Informations pratiques

Cette sortie allie parfaitement deux activités nature incontournables. La prise en charge se fait depuis Kangerlussuaq où un bus passe à l’hôtel, avant de prendre un petit bateau pour naviguer jusqu’à une plage sauvage. Pêche et grillades au programme, mais aussi une courte randonnée dans les alentours. A réaliser en silence, car il se pourrait bien qu’un renne croise notre chemin…!

Prix : 1225 DKK/pers (environ 164€)

Site web et réservations : Albatros Arctic Circle

 

Pour plus d’informations sur la région et les différentes activités à faire, rendez-vous sur le site de l’office du tourisme du Groenland.

 


Sur la carte :


Mettre cette idée de côté sur Pinterest :

 

Ce voyage a été réalisé avec le soutien de l’Office de tourisme du Groenland et Air Greenland, je garde toute ma liberté éditoriale dans cet article.

4 commentaires pour “Kangerlussuaq, le fjord surprenant du Groenland

  1. lalykorneillettree

    Mais quelle belle randonnée !!!! Découvrir l’Inlandsis est merveilleux, je ne reviens toujours pas de cette calotte glaciaire qui s’étendait à perte de vue de l’avion…. Les glaciers sont superbes, on dirait qu’ils sont sculptés dans la glace… C’est fou de se dire qu’ils dérivent autant chaque année… Il faut préserver ces endroits, il reste tellement peu de lieux aussi sauvages, c’est dingue !!! Chouette expérience que la pêche dans les fjords ! Superbe article sur le Groenland, tu me donnes envie d’y retourner très vite…. Bisous

    1. Betty Post author

      C’est vrai que depuis l’avion c’est vraiment très, très impressionnant ! Oh que oui il faut préserver ces lieux, jusqu’à aujourd’hui le Groenland est le pays le plus sauvage que j’ai vu, pourvu qu’il le reste !
      Merci beaucoup pour ton mot ! (j’ai moi aussi très envie d’y retourner 😉 )

Laisser un commentaire