Sequoia National Park : le guide pratique

Sequoia guide pano

Voilà un parc qui mérite amplement le détour : imaginez vous marcher dans une forêt au milieu des sequoias âgés de quelques milliers d’années, en écoutant le bruit des écureuils qui s’appellent, ouvrant l’œil pour apercevoir un ours noir, et se retrouver face à l’organisme vivant le plus volumineux de la planète…


 

Visiter le parc

Il est très facile et simple de visiter ce parc national, situé à quelques heures de Los Angeles : cela va du tour en voiture jusqu’à la randonnée, il y en a pour tous les goûts ! Une carte du parc est distribuée gratuitement lorsque vous payez votre entrée.

Alors, que peut-on faire à Sequoia National Park ?

  • La Generals Highway : une très jolie route forestière qui traverse le parc, du nord au sud, avec quelques points de vue aménagés.
  • Les visitors center et le Giant forest museum : pour faire le plein d’informations sur les sequoias.
  • Les randonnées : Le parc regorge de petits sentiers, souvent bien aménagés, et les plus beaux spécimens de sequoias ne se trouvent qu’à quelques minutes de marche.
  • Le Kings Canyon National park : il est attenant à celui de Sequoia il est donc simple de combiner les deux parcs.

Capture d’écran 2016-02-14 à 17.16.25

À télécharger pour préparer son voyage :

Retrouvez notre sélection de randonnées en fin de page.

S’y rendre :

Le parc est traversé par la route 198 Generals Highway, et est seulement accessible par le versant Ouest de la Sierra Nevada.

Nous pouvons donc y accéder :

  • Par le nord via Fresno, c’est l’option la plus courte lorsqu’on vient de Yosemite (temps moyen de route : 2h15) ou de San Francisco (temps moyen de route : 4 heures)
  • Par le sud via Visalia, c’est l’option la plus courte lorsqu’on vient de Los Angeles (temps moyen de route : 3h30)

Sur place, vous aurez le choix de circuler avec votre véhicule, ou bien de profiter des navettes qui circulent de fin mai à début septembre.

 

Prix d’entrée :
  • 30$ par véhicule valable 7 jours
  • Ou bien avec le pass America the beautiful : pass annuel à 80$ par véhicule, valable pour tous les parcs nationaux des États-Unis.

 

Le long de la Generals Highway

 

Où dormir ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour passer la nuit dans le parc :

  • Vous avez un bon budget et préférez un peu de confort : il y a plusieurs lodges et cabins à Grant Grove village, Stony Creek, Wuksachi village, et Lodgepole. Certaines réservations peuvent se faire sur le site du National Park Service ou bien sur booking.
  • Camper dans un campground : à recommander à tous les amoureux de la nature ! Le parc dispose de 21 sites, certains à réserver et d’autres sur la base du « premier arrivé-premier servi ». Pour voir la liste et réserver c’est sur le site du National Park Service.  Les tarifs peuvent varier de 0$ à 22$ par emplacement selon les sites. Chaque campground est équipé de toilettes (c’est souvent des toilettes sèches) et chaque emplacement bénéficie d’une table de pique nique, d’un barbecue et d’une bear box pour ranger sa nourriture.
  • Pour le « backpacking » ou les adeptes des treks et des bivouacs, il faut obtenir un permis pour pouvoir faire du camping sauvage : à réserver ici.

Nous vous conseillons de réserver les logements 4 à 5 mois à l’avance pour la haute saison (juillet-août)

Pour notre part, ayant réalisé ce voyage en septembre nous avions prévu de choisir un campground « premier arrivé-premier servi » au dernier moment, mais malheureusement des incendies prenaient de l’ampleur à Kings Canyon et tous les campgrounds ont été fermés par mesure de sécurité. Nous nous sommes rabattus sur le camping du Kings Canyon Mobile Home Park situé à 30 minutes de l’entrée nord du parc (camping sommaire, 25$ l’emplacement , point d’eau, table et électricité sur chaque site, wifi, mais pas de toilettes. En revanche, personnel très gentil !)

 

Kings Canyon Mobil Home Park

Quand s’y rendre ?

Le parc est ouvert toute l’année, mais la période la plus clémente est de juin à septembre. C’est le moment où les températures sont les plus agréables (entre 20°c et 24°c en moyenne). N’oubliez pas que les nuits restent fraîches, même en plein été.

Juillet et août sont les mois où les précipitations sont en général très rare, mais sont aussi les mois où la fréquentation est la plus élevée.

Les mois d’hiver le parc est enneigé, ce qui rend le décor très attrayant. Certaines routes sont fermées en fonction de l’enneigement, ou demandent un équipement spécifique sur sa voiture (chaînes).  Pour une escapade hivernale se tenir au courant des conditions sur le site du National Park Service.

 

Attention aux ours !

Qui dit Sierra Nevada dit ours noir ! Une rencontre avec un ours est un moment inoubliable, mais il faut rester sur ses gardes et savoir adopter un comportement respectueux face à ces animaux. Il ne faut pas oublier que nous nous imposons dans son environnement et que c’est à nous de prendre nos précautions.

    • Lors des randonnées, éviter toute rencontre surprise avec un ours. Un ours surpris ressentira votre rencontre comme une menace. Ne pas hésiter à parler et à faire un peu de bruit pour s’annoncer.
    • Si rencontre il y a : rester calme et à une distance raisonnable (au moins 100 mètres), ne pas courir ni tourner le dos à l’ours. Dans le pire des cas (c’est très rare, on vous rassure) si l’ours charge sur vous, se faire le plus grand possible pour l’impressionner, et ne pas tenter de grimper à un arbre (l’ours est meilleur que nous à ce petit jeu!)
    • Sur les parkings : ne rien laisser de visible comme nourriture dans son véhicule (même les bouteilles d’eau) sinon l’ours sera tenté de casser une vitre pour entrer.
    • Jeter ses déchets dans les poubelles prévues à cet effet. Le parc est équipé de poubelles blindées avec une fermeture spécifique, où l’ours ne pourra rien attraper.
    • Dans les campgrounds durant la nuit, mettre tout ce qui a une odeur (nourriture, produits d’hygiène, déchets…) dans les « bear box » prévues à cet effet, ne rien laisser dans sa voiture ni dans la tente avec soi.
    • Lorsqu’on bivouaque en pleine nature pendant un trek, prévoir avec soi un bear canister pour protéger sa nourriture.

Toutes ces mesures de sécurité sont nécessaires, pas seulement pour se protéger et éviter des dommages sur son véhicule, mais surtout pour protéger les ours. Si un ours profite une fois de notre nourriture, il saura revenir pour en profiter à nouveau, et pourra se montrer agressif envers l’homme. Et malheureusement, il sera abattu de suite car il sera considéré comme dangereux. Nous sommes des invités dans son milieu naturel, respectons cela !

Rencontre avec un Ours noir

Nous avons eu la chance de voir 3 ours dans la même journée, le long du Congress trail 🙂 deux oursons et un adulte, deux de ces ours étaient identifiés. Tout s’est passé très bien, les ours étaient calmes, nous sommes restés à une distance raisonnable en les laissant continuer leur chemin.

 


 

Les randonnées

Nous avons passé une journée et demi entre Kings Canyon et Sequoia. Nous avons principalement marché et fait des arrêts à quelques points de vues. Voici les randonnées que nous avons réalisé :

 

General Grant Tree Trail : 

passage-of-time 35 min     hiking-person-silhouette-with-a-stick 1 km     line-chart nul 

Ce sentier très facile se situe à l’entrée du parc national de Kings Canyon, proche de l’entrée nord du parc de Sequoia, et permet de découvrir le General Grant Tree. Il s’agit du deuxième arbre le plus massif du monde. Ses mensurations :  81,72 m de hauteur pour une circonférence de 32,77 m et un diamètre de 12 m au niveau du sol. Et pour la petite histoire, c’est l’arbre de noël national !

Pour s’y rendre, passer le village de Grant Grove et prendre la route sur la gauche et se garer au parking qui se situe à la fin de cette route.

Nous pouvons également nous éloigner du sentier aménagé et approcher au plus près de très beaux sequoias, c’était notre premier « face à face » et nous n’avons pas étés déçus! Cette randonnée permet aussi de marcher à l’intérieur du tronc un sequoia couché : The Fallen Monarch Tree.

General Grant Tree Trail

Sequoiasguide

The Fallen Monarch Tree


Sherman Tree + Congress Trail :

passage-of-time 2h30     hiking-person-silhouette-with-a-stick 11 km     line-chart +180 m

C’est LA randonnée à faire à Sequoia National Park !

L’accès au début du sentier se fait sur un parking situé sur la Wolverton Road. Pour y accéder,  tourner à droite sur la Generals Highway, 1.5 km après le parking pour les personnes handicapées et qui permet d’accéder à Sherman Tree.

En 15 minutes nous arrivons devant le Sherman Tree : l’arbre à un seul tronc le plus volumineux du monde, il est ainsi considéré comme l’organisme vivant le plus imposant qui existe ! Du haut de ses 83,8 mètres il a près de 2200 ans. Autant dire que c’est vraiment impressionnant. On peut ensuite continuer sur le Congress Trail qui fait une boucle. Ce sentier est très joli, et permet de voir un bon nombre de sequoias emblématiques et majestueux : The President, Chief Sequoyah, The Senate, The House… On a adoré et on a vu plein d’animaux.

Nous conseillons de commencer la randonnée tôt le matin pour profiter du calme au Sherman Tree, car après c’est généralement surpeuplé !

Sequoia-2

IMG_2547


Moro Rock + Bear Hills Trail :

passage-of-time 2h30     hiking-person-silhouette-with-a-stick 10 km     line-chart +320 m

Cette randonnée permet de monter au sommet du Moro Rock : un gros rocher surplombant la forêt. En gravissant pas moins de 400 marches, on y découvre une belle vue panoramique sur la sierra, et particulièrement sur le massif du Great Western Divide.

Pour s’y rendre, il faut se garer sur le parking du Giant forest museum puis : soit on prend la navette (départ toutes les 15 minutes) qui dépose au pied du rocher, soit on prend le trail qui se situe à droite de la Crescent Meadow Road pour aller au Moro Rock. Nous avons choisi la seconde option ! La route est généralement ouverte en période moins touristique, ce qui permet de se garer devant le Moro Rock.

La montée de ce rocher est assez impressionnante, et c’est un lieu très atypique qui côtoie les forêts de géants.

Après l’ascension du Moro Rock, nous avons choisi de revenir par un chemin différent. Le Bear Hills Trail. Nous pouvons admirer au début du sentier deux beaux sequoias : Roosevelt Tree et Colonel Young Tree.

En direction du Moro Rock

mororock


Mettez de côté ce guide pratique sur Pinterest :

 

Retrouvez ici le récit de notre séjour à Sequoia National Park

Sequoia NP

 

 

Laisser un commentaire