Islande #4 : au cœur du Cercle d’Or

0w5a5064

Le cercle d’or… Voilà un nom bien poétique qui peut intriguer ! Il désigne tout simplement l’ensemble des trois sites les plus touristiques du pays. Plus proches des expériences « into the wild » que des visites au milieu de la foule, nous ne pensions pas nous y attarder. Et puis finalement, la curiosité attisée nous nous sommes laissés séduire par la puissance d’un geyser, d’une cascade ou encore du site historique le plus important d’Islande.

La première partie de notre voyage : www.tripinwild.fr/road-trip-en-islande-sud

Partie 2, l’est et les Hautes-Terres : www.tripinwild.fr/road-trip-en-islande-est

Partie 3, du nord au sud, Myvatn et la F35 : www.tripinwild.fr/road-trip-en-islande-nord

Itinéraire de la partie 4 : le Cercle d’Or


Jour 10 & 11 : la découverte du Golden Circle
GEYSIR

Ici, nous ne sommes pas entourés de paysages époustouflants comme ça peut l’être à d’autres endroits sur l’île. Nous découvrons une zone géothermique, qui semble aux premiers abords un peu « pauvre » en bouillonnements et fumeroles… Et puis, un attroupement au loin, et au sol un gros gouffre plein d’eau qui semble vivant. Le mystère demeure, dans l’attente qu’il se passe quelque chose. L’eau se met à faire des vagues, le trou se vide, comme pour prendre son élan. En quelques secondes, la pression se libère et, dans un grondement surprenant, le geyser Strokkur naît ! A quelques mètres se trouve un second geyser : Geysir. C’ est l’un des plus vieux geysers du monde, mais depuis quelques années ses éruptions sont très rares.

geysir

Photo :

 

GULFOSS

Encore un lieu impressionnant. La « chute d’or » est une succession de cascades, peut être pas aussi grandiose que Detifoss mais qui mérite largement sa place dans le Golden Circle !

Photo :

Photo :

ÞINGVELLIR

Pour être honnête, c’était l’endroit du cercle d’or qui nous attirait le moins. Et puis, notre itinéraire nous faisait passer à côté, alors pourquoi pas. Malgré la haute fréquentation touristique nous avons apprécié cet endroit qui ne ressemble à presque aucun autre du pays ! Ce lieu est très intéressant pour plusieurs raisons : tout d’abord, les paysages sont vraiment beaux. Entre petites forêts de sapins, lacs et montagne, ça mérite le détour. Ensuite, il s’agit du lieu historique le plus important du pays. Les Vikings y établirent le premier parlement démocratique du monde (l’Alþing), fondé en 930, et l’indépendance de l’Islande y fut proclamée le 17 juin 1944. Et puis, pour clore le tout, c’est ici même que se trouve la faille d’Almannagjá, séparant les plaques tectoniques européenne et nord américaine. Il fallait tout de même voir ça de ses propres yeux !

thingvellir

Petits sentiers aménagés et la cascade d’Öxarárfoss, quelque part entre l’Europe et l’Amérique…

Photo :

thingvellir2-copie

 

Où dormir ?

Fagrilundur Guesthouse

C’est peut-être le logement que nous avons préféré de tout notre voyage ! Située dans le village de Reykholt, cette petite Guesthouse en forme de chalet est tenue par un couple charmant, aux petits soins et au sens de l’humour. Chaussons tricotés mains aux pieds, on a presque l’impression d’être chez nos grands parents 🙂 . Les chambres sont un peu petites mais cosy. Le petit déjeuner est juste à tomber avec des crêpes chaudes faites maison. Vraiment, une adresse à retenir !

Prix : 135€ par nuit pour une chambre double, petit déjeuner compris (nous avions payé 110€ durant l’été 2016, mais malheureusement tout augmente…)

Site et réservations : fagrilundur.is

guesthouse

 

Où manger ?

Friðheimar Farm

Gros gros coup de coeur pour cette adresse, qui se trouve « à deux pas « de la guesthouse. Il s’agit d’une ferme, où sont cultivées des tomates. Autant dire qu’on ne s’attend pas à ça en Islande. Un restaurant est installé à l’intérieur même d’une serre, et propose des plats et des desserts, le tout à base de tomate. Des visites sont même organisées chaque jour afin de comprendre comment ils procèdent pour réussir à se servir de la géothermie pour chauffer les serres.

Nous vous conseillons grandement de choisir la soupe, avec un choix de pains tous plus appétissants les uns que les autres, à assaisonner avec du basilic en pot que l’on coupe soi-même. Un concept plutôt sympa !

Plus d’informations : fridheimar.is

frideimar

 

Partir à la découverte…

Après notre visite du Cercle d’or, nous prenons la route en direction de la péninsule de Snæfellsnes. Sur notre carte, nous remarquons des icônes de grottes, non loin d’Húsafell. On aime bien découvrir des endroits « pas prévus » et laisser libre cours à la découverte ! Ni une ni deux, nous nous engageons sur la piste 550, en longeant le glacier du Langjökull. Le temps est très islandais, c’est à dire surprenant et quelque peu capricieux. Mais qu’est ce que c’est beau ! Cette piste est comme toutes les autres du pays, pleine de surprises naturelles au cœur de ses paysages… !

550

Photo :

Et puis nous arrivons à Surtshellir, le plus long tunnel de lave du pays, avec ses 2 kilomètres. Nous sommes dimanche après midi et nous découvrons avec plaisir que ce lieu est très apprécié des locaux, et déserté par les touristes. Nous croisons une famille qui nous dit : « Explorez au plus loin que vous pourrez, c’est magnifique ».

Il n’en fallait pas plus pour terminer de nous convaincre ! Nous nous équipons de vêtements chauds, de lampes et partons à l’aventure. Deux grottes se présentent devant nous, à droite ou à gauche ? Nous commençons à droite. Nous sommes seuls et nous nous enfonçons dans le noir glacial. En toute honnêteté, on n’en menait pas large…! Mais qu’elle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons découvert ce que cachait ce gouffre abyssal… Des centaines de formations de glace jonchent le sol, les murs sont illuminés de paillettes glacées, dans un monde où le silence, l’obscurité et le froid règnent.

Photo :

Photo :

surtur2

Le froid commence à nous saisir, et ça commence à devenir oppressant de se trouver dans le noir tout seuls, nous faisons demi-tour et allons explorer l’autre grotte. Pas de glace dans celle-ci, car il s’agit vraiment d’un tunnel, l’air y passe et réchauffe. C’est un peu moins joli et exceptionnel pour le coup ! Après avoir marché 2 km en souterrain, on prend un échappatoire afin de revenir au parking par le haut.

Tunnels de Surtshellir : infos pratiques

Cet endroit un peu isolé et loin des principales zones d’intérêt nécessite de faire un petit détour. Ils raviront ceux qui souhaitent sortir un peu des sentiers battus avec originalité. Ces grottes sont situées dans l’ouest du pays, dans le champ de lave Hallmundarhraun, voir la localisation. C’est à environ 2h de route de Reykjavik.

L’accès au site est libre, et la piste qui y mène ne nécessite pas spécialement l’usage d’un 4×4. Un panneau d’informations avec un plan se situe sur le parking.

Attention, il n’est pas si aisé de marcher sur ces gros blocs de lave, voire de glace, en étant dans l’obscurité (clairement, toutes les conditions sont réunies pour se casser la figure). Prenez de bonnes chaussures, des bâtons de randonnée, des vêtements chauds et l’accessoire indispensable, une bonne lampe !

On peut compléter cette excursion avec la visite des deux autres grottes présentes dans les environs : Stefanshellir et Vídgelmir.

 

À suivre : La fin du road-trip, la péninsule de Snæfellsnes.

12 commentaires pour “Islande #4 : au cœur du Cercle d’Or

  1. Itinera Magica

    Je retrouve avec plaisir ce que je connais et… découvre grâce à vous Surtshellir ! Magnifique, j’adore cette caverne remplie de glace étincelante ! comme toujours, vos photos sont un rêve. Bravo pour ces articles Islande, un régal !

    1. Betty Post author

      Merci beaucoup 🙂 je crois en effet que peu de monde connaît ces grottes, en dehors des locaux et de quelques touristes égarés 😉

  2. Pauline

    Je regarde ces albums sur l’Islande avec toujours la même attention.
    D’une certaine manière, j’ai l’impression d’y retourner, de me rappeler des souvenirs. Quel bonheur ! ❤

  3. lavieenroseflamant

    Je découvre la suite avec plaisir. Vos photos sont aussi impressionnantes et saisissantes que ces merveilles islandaises ! Et ces cascades !!!

  4. Marion

    Les photos de la fin m’ont laissée sans voix : c’est si beau !
    Le Cercle d’Or était la région qui nous avait le moins convaincue, même si cela reste toutefois exceptionnel : après avoir visité le nord et l’est, revenir sur des sites touristiques nous paraissait moins sympa. Vos photos de Geysir sont sublimes, vraiment !

    1. Betty Post author

      On partage ton avis, c’est également la région qui nous avait le moins marqué. En fait, il faudrait commencer par ça pour ensuite voir le reste 😉

Laisser un commentaire