Turquie : 3 jours magiques en Cappadoce

Visiter la Cappadoce en Turquie

 

Il y a quelques semaines, nous avons réalisé un petit rêve en nous envolant pour la Cappadoce, située en plein cœur de la Turquie en Anatolie. Nous avons rejoint la petite ville de Göreme, qui représente un parc national dans cette région classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Alors, pourquoi venir en Cappadoce ? Tout simplement pour sa nature exceptionnelle et ses paysages très dépaysants, pour son passé chargé d’histoire, ou encore pour son artisanat local…

Il y a 3 ans, jour pour jour, nous nous rendions en Turquie pour la première fois, avec au programme un city-trip à Istanbul, puis une escapade sur les îles des Princes. Depuis ce jour, nous nous sommes dit que quand même, la Cappadoce, ça doit être vraiment sympa aussi ! Nous avons enfin visité cette région tant désirée, avec un circuit de 3 jours complets sur place.

 

 

 

 

 

 

Survoler les paysages de la Cappadoce  |  Un vol féérique en Montgolfière

 

Lors de notre arrivée tardive à Göreme, il faisait noir et nous n’avons rien vu du décor dans lequel nous nous trouvions. C’est au petit matin, après une (très) courte nuit, que nous avons découvert pour la première fois les paysages sublimes de la Cappadoce. Le séjour a commencé tout en beauté, avec un vol en montgolfière. Cette activité est devenue très touristique en quelques années, tant cette expérience est magique. Il paraît même que certaines personnes viennent juste pour ça ! C’est au lever du soleil que plus d’une centaine de ballons s’envolent dans le ciel, chaque matin. Une vision plutôt féérique ! Il est très très rare que le résultat d’un tourisme de masse soit aussi esthétique…!

C’est l’occasion pour nous de réaliser notre premier vol en montgolfière, et lorsqu’on arrive devant le ballon qui est train de se gonfler, c’est assez impressionnant ! Il est gigantesque… On nous installe dans un grand panier contenant 16 personnes (4 compartiments de 4 personnes, plus le pilote). Après quelques règles de sécurité expliquées, la grande flamme est soufflée et nous commençons à quitter le sol…

 

Cappadoce Montgolfiere

Apparition fantastique aux premières lueurs…

 

Quelle agence pour un vol en montgolfière en Cappadoce ?

On se côtoie, en attendant d’être plus haut ! Nous sommes entourés des formations géologiques étonnantes, qui font la renommée de la région.

 

Activité incontournable en Turquie

Anecdote : c’était le jour de mon anniversaire, je m’en souviendrais longtemps !

 

 

Très vite, nous survolons des vallées caractéristiques. Le vol est assez long (une bonne heure) et nous avons le temps de profiter pleinement de la vue, nous serons monté jusqu’à 800 mètres de hauteur par rapport au sol. Entourés de plus d’une centaine d’autres montgolfières, on découvre les détails de ce panorama incroyable : de nombreuses cheminées de fées parsèment les vallées, révélées par le soleil.

L’atterrissage est toute une histoire, car le panier est tellement lourd, que nous devons atterrir sur une plateforme prévue à cet effet, accrochée à un 4×4. On a mis au moins 20 bonnes minutes pour trouver un endroit adapté où atterrir correctement, avec le 4×4 qui tentait de nous suivre, sans parler des quelques personnes qui courraient pour attraper les cordes ! (ça nous a fait de la peine pour eux, à force). Bref, on n’imagine pas la complexité de cette étape !

 

On avoue, on était un peu comme des enfants…!

 

Survol de la Love Valley

 

Vol en montgolfiere

Des ballons de toutes les couleurs

 

Cappadoce montgolfiere

 

Faire un vol en Montgolfière : infos pratiques

Nous avons vécu cette expérience avec l’agence Voyager Balloon. Rien à redire, l’organisation est bien faite ! Ils proposent 4 types de vol (standart, confort, deluxe et exclusif). Les vols ont lieu tôt le matin, l’heure de départ est variable en fonction de l’heure du lever de soleil. On vient vous chercher directement à l’hôtel (pour nous à 3h30 du matin, aie, ça pique !), on nous dépose à l’agence où on remplit des formulaires pas très joyeux (par rapport aux éventuels accidents), on a un petit déjeuner offert et ensuite on nous amène au lieu de décollage de la montgolfière.

Chaque vol dure au moins 1h, et se termine aux environs de 7h30/8h, avec une coupe de champagne !

Prix : à partir de 160€ par personne, jusqu’à 500€ pour un vol exclusif

Site web : voyagerballoons.com

 

 

 

 

 

 

Marcher dans une vallée atypique  |  La vallée de l’amour

 

Notre première randonnée en Cappadoce fut la Love Valley. Nous l’avons traversée dans son intégralité, par le sentier qui la parcourt. Des falaises d’une terre blanche et jaunes plantent le décor, jusqu’aux formations quelque peu « douteuses » qui valent le nom de cette vallée, la vallée de l’amour…

La forme de ces cheminées de fées résulte des précédentes éruptions des volcans Erciyes, Hassan et Göllü Dağ (il y a quelques millions d’années quand même!). Les laves basaltiques, la glaciation, puis l’eau a creusé ce décor et a créé ces cônes étonnants. L’érosion suit toujours son cours, ces paysages sont amenés à disparaître un jour !

Nous reviendrons plus en détails sur cette randonnée, dans un futur article dédié à cette activité en Cappadoce.

 

randonnée en Cappadoce

Descente dans la Love Valley

 

Les terres sont très cultivées, nous côtoyons des champs et des plantations.

 

Avez-vous trouvé pourquoi la vallée de l’amour porte ce nom ??

 

Love valley Cappadoce

 

 

 

 

Au cœur de la Cappadoce   |   Faire une balade à cheval

 

Qu’on se le dise, ce décor pourrait en inspirer plus d’un pour réaliser un film de cowboy ! Quand on a su qu’on pouvait explorer ces paysages à dos de cheval, on a été de suite séduits par l’idée et on s’est laissé tenté par une petite balade au milieu des cheminées de fées. On s’est rendu chez les Dalton Brothers (l’ouest américain, on vous dit !), où on nous a équipé quelques chevaux pour un tour d’une heure. C’est court, mais ça nous a permis de varier un peu nos activités !

Le circuit a été réalisé au cœur de la Sword Valley, caractérisée par des petites formations coniques. Il paraît qu’on peut aussi vivre cette expérience lors de la pleine lune, ça doit être magique !

 Cheval en Cappadoce

 

 

 

 

 

Les merveilleuses vallées Rose et Rouge

 

Cet endroit est incontestablement notre coup de cœur ! Les paysages y sont incroyables, faits de falaises colorées et de canyons. Ici l’érosion a créé des merveilles, nous avons suivi les quelques sentiers qui parcourent la Red Valley et la Rose Valley. Plusieurs habitations troglodytes sont creusées dans ce décor : il s’agit principalement de centres monastiques. La Cappadoce s’est avérée être un véritable berceau pour le Christianisme, les religieux ont pu échapper aux persécutions en se cachant dans ces montagnes. Les églises rupestres sont étonnantes, et même si on n’est pas forcément croyant, les fresques sont fascinantes et bien conservées (bien que souvent vandalisées, c’est bien triste…).

Il y a un point de vue à ne rater sous aucun prétexte (nommé le « Panoramic View Point », à voir surtout au coucher du soleil, un verre de vin à la main !), et plusieurs itinéraires de randonnée sont tracés dans ce chaos géologique. On vous raconte tout ça très vite dans notre article spécial randonnées !

 

Le genre de paysage qui nous fait fondre…!

 

Pigeonniers et canyons, trésors croisés au détour des sentiers

 

randonner en Cappadoce

Envie d’explorer tous les itinéraires

 

Hacli Kilise, l’église à la Croix

 

 

 

 

 

 

Immersion dans l’artisanat local  |  La fabrication des tapis

 

Pour une fois, on s’échappe un peu des beaux paysages et on en apprend un peu plus sur l’artisanat ! La tapisserie est le second artisanat de la Cappadoce (après la poterie), et plus particulièrement avec le tissage de la soie. La fabrication des tapis est un art ancestral, pratiqué par les nomades qui venaient vivre au cœur des terres. La technique est la même depuis 2500 ans, c’est exceptionnel !

Nous avons visité l’une des fabriques principales de la région, qui fait également office d’école. Nous découvrons la technicité et l’habileté de cet apprentissage. La fabrication d’un tapis à la main peut s’avérer très longue, cela dure plusieurs mois ! Munies d’un plan et d’un bon nombre de pelotes de laine, les femmes font preuve d’une grande dextérité pour tisser ces fameux tapis, vendus à prix d’or. On nous a même montré un modèle, tissé à la main et en soie, qui avait remporté un trophée, sa valeur s’élevait à plusieurs dizaines de milliers d’euros…! (bizarrement, on n’a pas osé marcher dessus :D)

 

  Bazaar 54 :  Adresse : Zelve Rd. 50500 AVANOS / NEVŞEHİR  – Infos et réservations sur leur site web : kapadokya54.com

 

 

On nous explique le processus du tissage de la soie, qui est plus solide qu’on ne le pense !

 

Pour fabriquer un tapis il faut faire 144 noeuds par centimètre carré, cela équivaut à de longs mois de travail.

 

 

 

 

Göreme  |  Le Open Air Museum

 

Un site extrêmement touristique, mais intéressant ! Cela permet de visiter facilement des églises, sans spécialement randonner pour y accéder : un grand nombre y est concentré dans ce lieu. On peut deviner les utilités de chaque pièce où vivaient les moines, de la salle de repas à la cuisine, et bien sûr, les églises rupestres. De nombreuses fresques retracent des épisodes bibliques, certaines sont très bien conservées, teintées d’une couleur bleu flamboyant grâce au Lapis Lazuli.

Le lieu est très fréquenté, et pour être honnête, c’est le second endroit surchargé de visiteurs après le vol en montgolfière. Durant notre séjour, nous avons généralement été au calme lors de nos visites et randonnées !

 

  Göreme Open air museum : 30 TL l’entrée + 10 TL pour voir l’église sombre (le plus beau monument du site)  –  ouvert de 8H à 19h30  –  Adresse : Müze Yolu, Göreme / Nevşehir

 

L’église sombre sous un ciel menaçant

 

Musée Cappadoce

 

 

 

 

 

Randonner au coucher du soleil  |  La Devrent Valley

 

C’est lors de notre dernière soirée que nous avons enfin profité d’un magnifique coucher de soleil. Après une longue journée riche en découvertes, nous nous sommes rendu dans la Devrent Valley, aussi appelée la vallée de l’imaginaire. Son nom vient des différentes formations qui parsèment le décor, des cheminées aux silhouettes originales, qui laissent place à l’imagination. On a même aperçu une « sorcière » au cœur de ce paysage lunaire !

Le lieu semble déserté à cette heure tardive, nous serons les seuls à explorer les recoins de la vallée de l’imaginaire… On s’excuse d’avance pour le nombre de photos à venir, on a été incapable de faire un choix tellement ces paysages nous ont inspiré !

 

Conseil photo : Le coucher du soleil est le moment idéal pour capturer les formes de la Devrent Valley (en plus, il n’y a plus personne). Les couleurs seront révélées !

 

Et la lumière fut… sur la vallée de l’imaginaire !

 

Trail Cappadoce

Un vrai terrain de jeu !

 

 

Nos yeux sont gâtés et notre cœur comblé

 

 

Les dernières rayons illuminent le paysage

 

 

 

 

 

 

 

 

À voir également dans la région :

 

La vallée de Soğanlı

Située à 40km de Göreme et des attractions les plus connues, la Soganli Valley est un petit havre de paix et de nature. Le cadre est un peu différent de ce qu’on peut voir autour de Göreme. Quelques églises troglodytiques sont cachées dans les roches à flanc de montagne, abritant des fresques datant du IXème et XIème siècle.

On peut se rendre dans cette vallée pour la demi journée, il y a quelques sentiers de randonnée, et un petit restaurant local dans la nature, un lieu idyllique !

 

 

La ville souterraine de Kaymaklı

Non loin de la vallée de Soganli, cette immense ville souterraine a été construite au VIII ème siècle av. J-C. Les Chrétiens creusaient d’immenses cités sous la terre, afin de se protéger des invasions. Ces longues galeries descendent jusqu’à 50 mètres de profondeur, où plus de 3000 personnes pouvaient vivre. Une partie seulement est ouverte au public, ce qui permet de découvrir les premières salles.

Cette visite étaient très inattendue, on ne pensait pas qu’une telle chose pouvait exister, il faut presque le voir pour le croire ! Il existe une autre ville souterraine du même type, non loin (Derinkuyu). Si vous visitez la Cappadoce, on vous conseille vraiment de venir voir de vos yeux cette curiosité. N’hésitez pas à prendre un chauffeur guide pour la journée, et de combiner cette visite avec la vallée de Soganli. Et en plus, avec les explications, cet endroit est encore plus parlant !

 

 

 

 

Visiter la Cappadoce : informations pratiques

 

Monnaie : Livre turque Décalage horaire : +3h Langue officielle : Turc

 

Se rendre en Cappadoce

Pour arriver jusqu’ici, nous avons profité d’un vol direct de Toulouse à Istanbul, opéré par Turkish Airlines. Il existe plusieurs options pour rejoindre la Cappadoce : reprendre un avion et faire « un saut de puce » en 1h30 de temps, jusqu’à Kayseri, ou bien prendre un bus (il existe des bus de nuit, 23€ pp à réserver par ici). Il faut savoir que l’aéroport de Kayseri se situe à une heure de route de Göreme (pensez à réserver un taxi, ou un bus !). Comptez entre 165€ et 300€ pour un vol a/r Toulouse-Istanbul et à partir de 90€ pour le vol interne a/r Istanbul-Kayseri.

 

 

Où dormir en Cappadoce ?

On trouvera un grand nombre d’hôtel de tout prix à Göreme, le centre touristique de la Cappadoce. Nous avons eu la chance de dormir dans l’un des plus beaux hôtels de la région, à quelques minutes de route à Uçhisar : Argos in Cappadocia. Le lieu est superbe, et les chambres gigantesques, construites dans des murs de pierre. Si vous souhaitez casser la tirelire pour vous faire plaisir, on vous conseille chaudement cet endroit. De plus, Uçhisar est bien plus au calme que Göreme, qui est surchargé de touristes. L’endroit est parfait pour admirer le lever du soleil, nous en avons profité chaque jour, à quelques minutes à pied au Tiraz Castle.

L’hôtel est réputé pour sa somptueuse cave à vins (il est possible d’organiser une dégustation), et pour son restaurant à la cuisine fine.

Site web et réservations : argosincappadocia.com

Prix : à partir de 225€ par nuit

 

 

Organiser son séjour en Cappadoce

Afin de profiter au maximum de la région, nous vous conseillons de louer un véhicule, ou de prendre un chauffeur avec guide. Bien évidement, il est possible de se débrouiller par soit même mais sur place, mais c’est toujours un peu la confusion (il faut avoir le temps de chercher les endroits, tout n’est pas toujours bien indiqué). Durant 3 jours, nous avons profité des services d’un chauffeur et d’un guide francophone avec l’agence Travel Atelier. C’est une bonne option pour connaître les recoins moins courus et l’histoire de chaque lieu visité. Il est clair qu’on n’en aurait pas autant appris si nous étions partis seuls. De plus, nous avons pu manger dans des lieux confidentiels et méconnus (qu’on ne connaitrait pas sans passer par une agence locale), situés quelque part entre le restaurant et « chez l’habitant ». Il est bien sûr possible de bénéficier de ces services durant une seule journée. N’hésitez pas à demander Erdim comme guide, il est top !

Côté temps sur place, nous conseillons de rester au minimum 3 jours, pour profiter de plusieurs lieux et randonnées (elles sont généralement courtes), sans courir constamment. En une semaine, on a le temps de s’éloigner de Göreme et visiter des lieux moins connus.

Site web et réservations : travelatelier.com

 

 

Nos bonnes adresses pour manger

Ziggy Cafe : dans la petite ville d’Ürgüp, un superbe restaurant qui propose une terrasse avec vue sur le coucher de soleil. On y déguste des spécialités locales telles que les mezzes, borek, et pastrami. Le patron a vécu en France et il est toujours très heureux de rencontrer des français, qui visiblement désertent la Cappadoce ces derniers temps.

Tik Tik Kadin Emeği : ce petit restaurant a ouvert ses portes il y a quelques mois seulement. Toujours à Ürgüp, cette coopérative de femmes propose une cuisine locale et délicieuse. L’un des meilleurs endroit où on a mangé !

 

 

> Télécharger la carte le la Cappadoce

 

 

 

 

 

 

À mettre dans sa valise

 

Le climat en Cappadoce sera très différent selon les saisons : froid et saupoudré de neige en hiver, doux à très chaud à l’automne, printemps et été. Nous avons visité la Cappadoce au mois de mai, il fait chaud sans étouffer pour autant, c’est plutôt une bonne période, avec l’automne !

 

Pour un séjour en période de printemps/été, nous conseillons d’emporter :

  • Une crème solaire indice 30-50
  • Un chapeau ou casquette
  • Des chaussures de randonnée tige basse
  • T-shirt manche courte (respirant si vous randonnez) + pull léger pour le soir
  • Sac à dos de randonnée

 

Pour ce voyage, nous avons testé quelques produits de la marque Lafuma. Leur collection été nous a séduit ! Pour nos marches et visites, nous portions des chaussures modèle Escaper Knit, légères et confortables. Les t-shirts de Guillaume étaient le Adventure Tee et le Voyager Tee. Betty portait le Vegetal Tee et la chemise Rambler Tank. Côté sac, notre modèle au look oldschool est l’une des pièces de la Gamme « L’Original » , super pratique pour le voyage avec ses rangements et son compartiment pour ordinateur !

 

Et pour nos lunettes de soleil, nous avons découvert une marque 100% fabrication française, avec des inserts en bois, Shelter Sunglasses

 

 

Plus de photos des paysages incroyables de la Cappadoce

 

 

En bonne compagnie dans la ville d’Uçhisar

 

Arrêts au détour des routes… 

 

Chaque matin, le spectacle des montgolfières !

 

Les canyons du sud de la Cappadoce

 

Panorama entre Uçhisar et Göreme

 

L’oeil bleu de Turquie, qui protège du mauvais sort

 

Sunrise sunrise…

 

À l’entrée de la Love vallée

 

Les cuisinières dans la vallée de Soganli

 

 

 

Comme un petit air de Bryce Canyon…!

 

Le Mont Erciyes, sous différents angles et dans diverses ambiances…!

 

 

Fairy Chimneys

Les Twin Fairy Chimneys

 

 


À voir en Cappadoce, sur la carte :


Vous êtes sur Pinterest ? Épinglez notre article pour préparer votre futur voyage en Cappadoce :

 

 

Un grand merci à l’aéroport de Toulouse, Turkish Airlines et l’agence Hubove, pour l’organisation de ce voyage exceptionnel, que nous rêvions de vivre depuis longtemps ! Comme toujours, nous restons entièrement libres de notre contenu éditorial.

22 commentaires pour “Turquie : 3 jours magiques en Cappadoce

  1. Corinne - La World Coolture

    Polala ces photos de dinguos, comme d’habitude ! Bon, allez, ça y est, vous avez fini de convaincre le 1% de moi qui peut-être hésitait encore en parlant d’autres endroits que je ne connaissais pas et n’avais pas noté pour un trip là-bas ! Et effectivement, c’était une région où, là aussi, je pensais prendre un guide ! (le combo peu de temps sur place-passer son temps à se paumer, très peu pour nous !)
    Petite question pratique : vous avez testé quelle option pour le vol en montgolfière ? Standard ou confort ?

    1. Betty

      Merci beaucoup c’est adorable 💙
      Super ! Ah tu verras, c’est sublime !
      Oui un guide est vraiment la bonne option pour ce voyage, surtout que derrière ces beaux paysages, il y a des monuments chargés d’histoire, qu’on ne devine pas sans l’intervention d’un guide local.
      Pour la montgolfière, nous avions le vol en confort, c’était pas mal, on ne se marchait pas dessus !

    1. Betty

      Merci beaucoup, c’est toujours fort quand on visite un endroit qu’on souhaitait voir depuis longtemps (et quand on n’est pas déçu bien sûr 😉 )

  2. annima.fr

    Quoi? mais en plus il y a des vols directs depuis Toulouse??? Merci, je le rajoute à ma to-do! C’est sublime!
    J’ai rapporté un oeil porte bonheur comme ça de Santorin, c’est vrai que ce n’est pas si loin.

    1. Betty

      Oui il paraît qu’il y a les mêmes en Grèce 🙂
      Il y a un direct Toulouse-Isantbul, et la liaison jusqu’à Kayseri est assez courte, c’est bien pratique 😉

  3. Mat T

    Je cherchais des informations sur la Cappadoce et je suis tombé sur votre site. Magnifique photos, ça donne vraiment envie. Je vais m’inspirer de votre itinéraire ☺

  4. céline le dramp

    Bonjour,
    Nous partons en cappadoce au mois d’octobre et je voulais avoir une info pratique.
    Pour avoir internet sur smartphone, avez vous acheté une sim directement la bas?
    Les paysages ont l’air merveilleux!
    Merci pour cet article!
    Céline

    1. Guillaume

      Bonjour Céline,
      Merci à toi pour ton commentaire.
      On n’a pas acheté de sim sur place, on utilisait le wifi à l’hôtel le soir (parfois même dans des restos).
      Il y a quelques boutiques qui vendent des forfaits locaux (je n’ai plus le nom de l’opérateur en tête), si vraiment vous en avez besoin…

    1. Betty

      Hello,
      N’importe quel endroit à Goreme, beaucoup d’hôtels disposent de leur propre terrasse où il y a une belle vue 🙂 (les ballons volent au dessus de la ville)

  5. angeliquedepreeuw

    Bonjour,

    Votre article est génial et hyper intéressant.
    Je suis en train de me renseigner pour partir, seulement sur plusieurs sites de voyages ils proposent de dormir à Nevsehir et non à Goreme.
    Que me conseillez-vous ?
    Je vous remercie 🙂

    1. Betty

      Hello Angélique !
      On ne connait pas du tout Nevsehir, on ne pourra pas avoir de comparaison…!
      Nous étions à Uchisar, bien plus calme que Goreme 😉 C’est dans ce village qu’était situé notre hôtel, on y profite également du spectacle des ballons chaque matin 🙂

Laisser un commentaire