Islande #1 : Le sud de l’île

0W5A1732b

L’Islande… terre de feu et de glace. Ce pays nous tendait les bras depuis un moment déjà. Cette année nous sautons le pas, il est plus que temps d’aller découvrir par nous même la beauté de cette île ! Pays de plus en plus médiatisé, nous nous y rendons avec, on doit l’avouer, un peu d’appréhension. Comment allons nous « vivre » l’Islande? Nous avons ce petit quelque chose en nous, cette petite lumière qui semble nous dire qu’on ne va pas le regretter !

28 juin 2016. Nous faisons nos premiers pas sur cette terre qui nous paraît au premier abord tellement hostile, voir même lunaire. C’est parti pour trois semaines de découvertes et d’aventures !

Itinéraire de la première partie : le sud

JOUR 1 : LA PÉNINSULE DE REYKJANES

C’est naturellement que nous avons commencé ce beau voyage ici, sur cette péninsule où nous avons atterri. Souvent délaissée, elle recèle pourtant de paysages qui méritent le détour.

L’un des principaux centres d’intérêt est la zone géothermique de Seltún à Krýsuvík. Ici la terre s’exprime. De nombreuses fumerolles réchauffent la température ambiante, de la boue est en ébullition, et des couleurs dignes d’une peinture recouvrent le sol. On prend plaisir à découvrir ce lieu sur le ponton aménagé, ou bien en explorant les sentiers qui grimpent dans la montagne fumante, afin de pouvoir profiter d’une vue saisissante sur le site et le paysage qui l’entoure avec le lac de Kleifarvatn. Petite anecdote : en 1999, la zone toute entière a été soufflée par une explosion de vapeur. Le site touristique entier a été rasé et des panneaux indiquent donc le risque que tout explose à nouveau sans prévenir…!

Photo :

Seltun

Photo :

Au détour d’une route, parfois même d’une piste, nous découvrons de vieux champs de lave recouverts d’une couche épaisse de mousse… La roche craque sous cette végétation moelleuse. Un troll va-t-il apparaître au milieu de ce paysage surréaliste ? Clairement, c’est notre coup de cœur sur cette péninsule !

Photo :

Mousse

Et puis, nous nous sommes approchés du Blue Lagoon, une station thermale qui est le haut lieu touristique de la péninsule, et même du pays en général. Le prix prohibitif (près de 50€ par personne) et la surfréquentation nous a fait rapidement nous diriger vers un autre choix… Juste avant l’entrée des thermes, un sentier libre d’accès nous permet de découvrir ce joli lac hors du commun, à la couleur étonnante (et naturelle) d’un bleu laiteux.

IMG_9215

Bluelagoon

Puis nous avons terminé notre journée à la petite église de Strandarkirkja. Durant le 12ième siècle, des marins furent pris dans une tempête, et ont prié Dieu de les sauver. C’est alors qu’un ange est apparu et les a guidés jusqu’à ce lieu, échappant aux récifs nombreux qui longent cette côte. Ils ont construit cette église en signe de reconnaissance, et depuis, beaucoup de miracles lui ont été attribués. Histoire véritable ou légende, Strandarkirkja n’en a pas moins un charme certain !

Photo :

Nos logements sur ces deux nuits :

Istay Cottages

Pour notre première nuit en Islande, nous avons loué une petite cabane dans le village de Sandgerdi, situé à 5 minutes en voiture de l’aéroport. Les sanitaires sont communs avec les autres cabins et le camping. Une excellente alternative aux hôtels rapidement coûteux et au camping, parfois peu motivant à cause des conditions météo.

Prix : de 54 à 78 € par nuit

Site web et réservation : www.istay.is

Cabin2

Cabin à Þorlákshöfn

Comme nous sommes des inconditionnels des petites cabanes, nous avons craqué pour cette cabin unique, louée par un particulier sur AirBnb. Elle se trouve au sud-est de la péninsule, non loin de la fameuse petite église de Strandarkirkja. Nous avons eu un petit coup de coeur pour cet endroit, au calme et habité par de nombreux oiseaux qui entourent la cabane ! Et pour ne rien gâcher, Gudmundur, l’hôte est adorable. Bon plan campeurs : une aire de camping gratuit est disponible sur place.

Prix : 87 € par nuit

Réservation sur AirBnb :  www.airbnb.fr/rooms/7950502?sug=51

Cliquez ici pour recevoir un bon de 30€ à votre inscription sur AirBnb :)

Cabin

JOUR 2 : LES CASCADES DE SELJALANDFOSS ET SKOGAFOSS

S’il y a quelque chose à ne pas manquer en Islande, ce sont bien ses cascades impressionnantes. Nous commençons notre découverte de ces jolies chutes avec Seljalandfoss. Cette cascade vertigineuse, haute de 65 mètres, a la particularité qu’on puisse passer derrière la chute d’eau, offrant ainsi un angle différent. Ici les photographes s’en donnent à cœur joie. Nous n’oublions pas d’y aller couverts, la brumisation est de mise ! C’est notre première cascade, et nous sommes déjà très impressionnés par le débit d’eau.

Photo :

IMG_9271-2

Nous continuons le chemin qui part sur la gauche de cette belle cascade, pour en découvrir une autre, un peu plus confidentielle, située à seulement quelques minutes de marche. Et nous découvrons un magnifique canyon verdoyant, un véritable écrin au cœur duquel se trouve la somptueuse cascade de Gljúfrafoss… Bien cachée, elle est vraiment magnifique et ne manquera pas de finir de nous mouiller !

Gljúfrafoss

Photo :

Conseil aux photographes pour ces deux cascades : pensez à protéger votre appareil avec une housse étanche !

Nous partons ensuite découvrir Skógafoss, l’une des cascades les plus célèbres d’Islande ! Et autant vous dire que là, on en prend plein les yeux… Il y a un sacré débit d’eau, se retrouver au pied de cette cascade est clairement un moment fort. Le souffle coupé, nous nous disons qu’elle est tout simplement l’une des plus belles cascades à nos yeux…! Ses mensurations : 62 mètres de hauteur et 25 mètres de large.

Photo :

 



Nous empruntons le chemin qui monte sur les hauteurs de la cascade, non sans une certaine émotion. C’est ici même que dans 12 jours nous ferons les premiers mètres de notre trek ! Nous découvrons alors une autre perspective sur Skógafoss.

Skogafoss

 

JOUR 3 : L’ÉPAVE D’AVION, SELJAVALLALAUG, SOLHEIMAJOKULL ET DYRHOLAEY

Notre journée commence tôt avec un programme plutôt atypique : nous nous apprêtons à aller voir une épave d’avion (un Douglas DC-3 plus précisément). En 1973, un avion de l’armée Américaine a été contraint d’atterrir ici, par manque de carburant, au beau milieu de ce désert noir qu’est Sólheimasandur. Ce coin auparavant secret n’en est plus trop un aujourd’hui… Nous choisissons de nous y rendre très tôt, afin de découvrir ce lieu surréaliste au calme, et de préférence seuls. A 5h50 nous commençons à marcher les 4 kilomètres qui nous séparent de l’avion, et nous avons l’incroyable chance d’apercevoir un renard arctique !

Puis l’avion apparait, comme tout droit sorti d’une scène de film ! Cette grande étendue de sable noir, la vue sur le glacier Mýrdalsjökull, le bruit de l’océan, et cette carcasse d’avion… cette scène parait tout simplement surnaturelle ! Et il n’y a personne sur les lieux, pour notre plus grand bonheur.

Photo :

Photo :

Douglas DC3

Photo :

Comment accéder à l’avion ?

L’épave du DC-3 se situe dans le désert de Sólheimasandur, le long de la route 1 entre Skógafoss et Vik. On remarquera assez facilement une sorte de « parking » sur le bord de la route principale, avec une piste qui est aujourd’hui fermée par une barrière. Il faudra se garer ici et réaliser les 4 kilomètres à pied jusqu’à l’avion. Attention, dès le début la piste se sépare en deux,  il faudra prendre la piste de gauche.

Coordonnées GPS : 63°27’32.8″N 19°21’53.1″W

 

Après ce moment hors du temps, nous continuons ensuite notre matinée. Nous ne résistons pas à l’appel des magnifiques champs de lupins qui longent la route à côté de Skógafoss.

Photo :

Ontheroad

Nous allons ensuite profiter d’un bain dans la piscine de Seljavallalaug. Il s’agit là de l’une des plus anciennes piscines d’Islande, construite en 1923. Sa source chaude est générée par le volcan de l’Eyjafjallajökull, le fameux qui avait tant fait parler de lui en 2010. Cette piscine se situe dans un décor de toute beauté, au coeur de la nature verdoyante, un véritable moment de pur plaisir !

Photo :

Se rendre à Seljavallalaug

Seljavallalaug est située entre Seljalandfoss et Skogafoss. Depuis la route 1, il faudra emprunter la piste 242 en direction du nord, et continuer jusqu’à Seljavellir. Vous arriverez à un parking et la suite se fera en marchant, la piscine se situe à 15 minutes à pied.

Vous trouverez la localisation de la piscine sur ce lien.

 

On continue notre route vers l’est, direction Vik. Mais un panneau indiquant Solheimajökull attire notre attention et nous décidons donc d’y faire un arrêt. Il s’agit d’une langue de glacier d’une dizaine de kilomètres, rattachée à la calotte glaciaire du Mýrdalsjökull. Quelques minutes de marche et nous voilà face au glacier et son lac. Des randonneurs crampons aux pieds reviennent d’excursion, un shooting photo de mode est en place, ce Solheimajökull est vraiment couru ! Nous resterons un moment à admirer les détails du glacier : ses formes insoupçonnées, ses nuances bleutées, et ses courants d’eau générés par la fonte…

Photo :

Solheimajokull

Direction ensuite le Cape Dyrhólaey pour profiter un peu de la côte ! On ne peut s’empêcher de regarder vers les montagnes tellement c’est beau…

Photo :

Nous arrivons au Cape Dyrhólaey, plusieurs choses à découvrir ici, dans cette réserve naturelle : des roches aux formes particulières, de longues plages de sable noir, beaucoup d’oiseaux, et même des arches ! Nous ferons notre première rencontre avec les macareux moines. C’est la période idéale pour les voir, car ils nichent localement sur les falaises islandaises. Nous en voyons beaucoup en vol, mais malheureusement peu sur les pentes herbeuses qui nous sont accessibles.

Photo :

Photo :

Photo :

Cape Dyrholaey

Dernière « visite » de la journée, la jolie plage de sable noir de Reynisfjara, réputée pour ses orgues basaltiques et ses rochers caractéristiques émergeant de l’eau, les aiguilles de Reynisdrangar . Il y a beaucoup de monde ici, mais c’est vraiment à ne pas manquer ! Encore un paysage qui nous semble sortir tout droit d’un monde imaginaire…

Photo :

Photo :

Photo :

JOUR 4 et 5 : LE CANYON DE FJAÐRARGLJUFUR, SKAFTAFELL ET JOKULSARLON

Nous l’avons compris, si nous voulons profiter des sites courus avec un peu moins de monde, nous devons nous y rendre tôt. Cette journée commence donc à 7 heure du matin, et nous nous rendons au canyon qui a le nom le plus imprononçable du monde : le Fjaðrárgljúfur ! Ce canyon, long de 1300 mètres a des parois qui par endroits sont hautes de plus de 100 mètres. Pour avoir une jolie vue sur ce décor aux allures elfiques, nous empruntons le sentier qui monte sur les hauteurs du canyon. Autant dire que ça vaut le détour, encore un endroit magnifique, ne ressemblant à aucun autre !

Photo :

Photo :

IceAgeCanyon

Nous reprenons la route. Nous sommes à présent autour de l’énorme calotte glacière du Vatnajökull, dont nous ne verrons, bien entendu, que quelques bribes. Le glacier du Vatnajökull est le plus grand d’Islande, avec une superficie comparable à la Corse. Ce sont les yeux presque écarquillés que nous découvrons ce que le Vatnajökull veut bien nous montrer, au détour d’un virage ou bien, au bout d’une route.

Photo :

Nous voilà dans le parc national de Skaftafell. Skaftafell est un concentré de petites merveilles Islandaises : de la cascade au glacier, en passant par une « forêt », une vue sur une plaine désertique, ou encore des fermes traditionnelles… Vous l’aurez compris, ça promet d’être encore une fois grandiose. Ici c’est le paradis de la randonnée, il va falloir marcher un peu pour en prendre plein les yeux ! Au programme donc une petite randonnée faisant une boucle, afin de découvrir ce que ces paysages ont de plus beau à offrir.

Nous découvrons le  le glacier du Skaftafellsjökull et son lac depuis le point de vue de Sjonarnipa, vraiment saisissant. Le glacier est long et mène jusqu’au grand désert de glace du Vatnajökull. On aimerait se transporter ne serait-ce que l’espace de quelques secondes, pour être là bas. Le sentier nous mène ensuite jusqu’à la cascade très photogénique de Svartifoss, qui a la particularité d’être entourée d’orgues basaltiques. Et puis nous terminons avec les adorables bergeries traditionnelles à Sel. Seul petit bémol, la pluie s’est invitée aujourd’hui !

Skaftafell

0W5A2095-2

Photo :

Photo :

Sel-Skaftafell

Randonner à Skaftafell : infos pratiques

Le parc national de Skaftafell dispose de plusieurs choix de randonnées, allant de 1 heure de marche à 10 heures. Toutes démarrent du visitor center.  Vous trouverez toutes les infos concernant ces différentes randonnées sur le site du parc national du Vatnajökull : www.vatnajokulsthjodgardur.is

A télécharger :

     – La carte générale du parc

     – La carte précise du secteur de Svartifoss

Nous vous conseillons grandement, si vous le pouvez, de réaliser le même itinéraire que nous afin de profiter des panoramas extraordinaires : le point de vue de Sjonarnipa (pour la vue sur le glacier), suivi de la cascade de Svartifoss et pour terminer Sel et ses fermes. Comptez alors 2h15 pour une dizaine de kilomètres à parcourir.

 

Juste à côté de Skaftafell, se trouve le glacier de Svínafellsjökull. Ce glacier est tout simplement de toute beauté, comme tailladé, contrasté par les montagnes verdoyantes. Un seul regret, ne pas avoir pu aller plus loin dans l’exploration, mais c’est déjà tellement beaucoup de pouvoir le contempler…

Photo :

Svínafellsjökull

Le long de la route 1 en direction de Jökulsárlón, nous apercevons encore un bras de la calotte glaciaire du Vatnajökull, le glacier du Kvíárjökull. Encore une fois nous sommes attirés par ces glaciers si caractéristiques, et ne résistons pas à un arrêt photo, entre glace déchiquetée et thym arctique. Le souffle coupé, nous avançons devant ce glacier qui nous apparait comme un mirage.

Photo :

Kvíárjökull

 

Et nous voici arrivés à Jökulsárlón, paysage tant convoité. Il est le plus grand lac proglaciaire d’Islande. Ici le Vatnajökull laisse partir des gros blocs de glace, des icebergs, qui progressent lentement dans la lagune pour ensuite mourir sur la plage de sable noir. Ce décor est une véritable immersion en terres polaires. Le pied à peine posé sur les rives de ce lac à l’allure arctique que la magie opère. Nous sommes littéralement sous le charme. Parce que des photos parlent plus que mille mots, et qu’il nous est impossible de ne pas vous inonder de photographies de ce lieu, on vous laisse admirer la beauté de Jökulsárlón en image…

Photo :

Jokulsarlon

Photo :

Photo :

Photo :

Hormis sur le parking principal, les rives du lac se prêtent parfaitement au bivouac. Impensable pour nous de venir ici sans profiter au maximum de ce décor, nous nous trouvons une place de choix, au calme face à cette vue cinq étoiles juste pour nous ! Un festival de lumières magiques s’offre à nous. Une pause dans le temps, un petit moment privilégié entre les oiseaux, les glaciers, et deux personnes en train de tomber amoureuses de l’Islande…

Photo :

Jokulsarlon-4

Photo :

Jokulsarlon-2

Bivouac-Jokulsarlon


 

From Iceland with love 💙 6 jours fabuleux passés sur la côte sud, quel pays magnifique !

Une photo publiée par Betty & Guillaume (@tripinwild) le

Photo :

Bivouaquer à Jökulsárlón : infos pratiques

Comme vous pouvez le constater, le camping sauvage est toléré sur les rives du lac. Le long de la route 1, en venant du sud, il y a un enchaînement de quelques « parkings » sur la gauche. Des sentiers partent de chacun pour amener jusqu’au lac glaciaire.

Il nous semble important (et assez logique) de préciser qu’il faut respecter les lieux et tout faire pour ne laisser aucune trace de son passage : pas de feux, pas de déchets… afin de pouvoir continuer à profiter de l’Islande de cette belle façon :)

 

A suivre : De l’est à l’ouest, entre fjords, déserts et géothermie 

 

 

36 commentaires sur “Islande #1 : Le sud de l’île

    1. Betty Post author

      Vraiment dommage pour toi…! Oui nous avons eu beaucoup de chance. Mais rassures toi, le mauvais temps a fini par arriver, et malheureusement au plus mauvais moment 😉

  1. Nadine

    Des images magnifiques qui donnent vraiment envie de partir découvrir ce pays verdoyant et sauvage. Cela me changerait du plat pays qu’est le Sénégal où je vis. Un jour peut être…

    1. Betty Post author

      Merci beaucoup Nadine :) Ha oui en effet, ce pays est complètement différent du Sénégal ! Nous te souhaitons de découvrir un jour l’Islande :)

  2. Itinera Magica

    MAGNIFIQUE ! J’adore la qualité de tes photos, je les trouve vraiment exceptionnelles, beaucoup de piqué, un superbe rendu, j’admire !
    Je me régale et je trouve ça super drôle : je viens juste de sortir un article avec notamment le sud de l’Islande moi aussi :-) avec (évidemment) plein de photos qui sont comme un clin d’oeil aux tiennes, moi sur les orgues de basalte, etc. Je vois qu’on a beaucoup de lieux en commun : nous aussi, on a fait la rando vers l’avion ! nous aussi, on s’est arrêtés sur cette langue glaciaire avant d’arriver à Jökulsarlon ! mais c’est toujours une joie de voir des photos d’Islande, même quand on y était y a deux mois, non seulement parce que les tiennes sont sublimes, mais parce que l’Islande est tout simplement incomparable… je rêve déjà d’y retourner !

    1. Betty Post author

      Un grand merci Alexandra pour ton gentil commentaire, je suis vraiment touchée et c’est toujours un réel plaisir de lire tes retours sur nos articles :)
      Ha oui super, je vais aller lire de ce pas ton article sur le sud de l’Islande, histoire de faire perdurer mon voyage à moi aussi, et de reconnaître nos lieux visités en commun 😉 C’est vrai que ce pays est unique et tellement varié en paysages, à présent nous rêvons de voir tous ces beaux endroits recouverts d’un manteau blanc et sous les aurores boréales…!

  3. lalykorneillettree

    Quel superbe article !!! Et ces photos…. Tu m’as fait revivre mon séjour en Islande, j’ai littéralement craqué pour ce pays et j’ai été éblouie tout comme vous par les chutes de Skogafoss, par ces belles falaises, le Jokulsarlon… Merci pour ce beau récit!!

    1. Betty Post author

      Merci à toi pour ton commentaire, contents de te retrouver par ici sur notre blog 😉 Et nous sommes toujours heureux de rappeler de bons moments de vécus :)

  4. lafauteaugraph

    Encore et toujours : Waouh. Les photos sont époustouflantes, incroyablement magiques. C’est la raison principale pour laquelle j’adore venir sur votre blog ! ;D
    Vous me refaite découvrir l’Islande, avec des lieux qui me sont familiers et d’autres absolument pas, et j’ai envie de prendre l’avion tout de suite pour explorer plus en profondeur ce que j’ai loupé.
    Nous aussi, on a essayé de dormir à Þorlákshöfn ! Sur l’air de camping justement, mais c’est ici qu’on a eu le petit problème avec l’ouragan qui remontait la côte…
    Et vous avez vu un renaaaard 😀 Notre première rencontre avec un renard arctique fut en Islande, je suis contente que vous ayez également eu cette chance, c’est génial.
    Mention toute particulière aux photos de Jokulsaron, qui sont aussi jolies que les autres mais qui me font frémir tant elles me rappellent de bons souvenirs.
    À très bientôt, et un grand merci pour ce magnifique article !

    1. Betty Post author

      Merci infiniment Marion pour ton gentil commentaire ! :)
      Je crois que l’Islande, on y revient toujours ! Entre le coup de coeur pour ce pays et les contrées inexplorées, on est destinés à y retourner…
      Ouiii on a vu un renard, on était trop contents, et j’ai pensé à toi d’ailleurs ! :) Le pauvre se faisait embêté par un oiseau (ce qui a attiré notre attention, sinon, on ne l’aurait même pas vu!).
      Merci pour Jökullsárlón, ça a été tellement difficile de sélectionner les photos…! (je me serais écoutée, j’en aurais mis une trentaine 😉 )

  5. Pauline

    Merci à vous deux. Je viens de retourner en Islande juste avant de m’endormir! Un bonheur que de lire votre expérience là-bas, sur les routes que nous avons tant aimé. Moi qui habituellement suis peu réceptive aux photos en pause longue, j’ai adoré les vôtres, particulièrement celle de Reynisfjara <3 Sans grande surprise, le renard arctique vole mon cœur, un très beau moment capturé. Voilà, je veux y retourner! xxxx

    1. Betty Post author

      Merci beaucoup pour ton commentaire Pauline :) Je suis vraiment flattée d’avoir réussi à te parler avec des photos en pauses longues <3
      Tu es destinée à retourner sur cette île encore et encore, toi et Mike êtes vraiment en symbiose avec ces terres :)

  6. Nadia

    Mon mari et moi avons découvert l’Islande en 2014 en voyage en groupe et je crois que nous avons très envie de repartir mais à deux. Quel bonheur votre séjour, c’est exactement comme cela j’imagine notre séjour. Vos photos sont superbes et restituent à mon sens parfaitement l’âme de ce pays.

    1. Betty Post author

      Merci beaucoup Nadia, ça fait plaisir :) Nous vous conseillons fortement d’y retourner à deux, vous profiterez pleinement et à votre rythme de ces beaux paysages, et il est facile de s’organiser une escapade Islandaise sois-même. Un vrai sentiment de liberté 😉

    1. Betty Post author

      Hello et merci :) Ha oui effectivement les paysages ne seront pas tout à fait les mêmes 😉 Les lupins ne sont pas protégés en Islande, ils sont même considérés comme de la mauvaise herbe par les locaux, tellement ça pousse partout et c’est incontrôlable. Le thym arctique n’est pas protégé non plus et pousse partout (les islandais eux même le récolte), donc pas de soucis. Nous aimons et respectons trop la nature pour cueillir des espèces protégées 😉

    1. Betty Post author

      Merci pour ton commentaire et ravie de te retrouver ici 😉 En effet, ce voyage a comme un petit quelque chose d’unique ! Avec l’un de nos plus beaux bivouacs, c’est certain :) Alors, vendu pour l’été prochain ? 😉

  7. lavieenroseflamant

    Vos images et vidéo que je viens juste de voir sont d’une exceptionnelle beauté ! Je n’étais pas à convaincre, cette destination me tentait déjà… mais là, je crois bien que vous m’avez achevée 😉 merci, c’est GRANDIOSE !

    1. Betty Post author

      Ha ha tant mieux :) Et merci beaucoup pour ton commentaire ! Il ne faut pas hésiter, c’est une destination facile et tellement magnifique…

  8. LaRoux

    En finissant mon article pour demain sur l’Islande je me suis mise à (re)dévorer vos articles .. c’est beau !
    J’ai tellement envie d’y retourner, 3 jours c’était tellement trop court !
    Au passage, j’ai vu que vous serez au WAT ! Génial, ce sera l’occasion de se rencontrer, hâte :)

    1. Betty Post author

      Merci beaucoup ! Ah 3 jours en effet ..! Ce n’était qu’une entrée en matière alors 😉 Oui on y sera, c’est notre première ! On a hâte d’échanger avec tout le monde nous aussi <3 et de te rencontrer également :)

  9. Royal Chill

    Je viens de découvrir votre compte insta, et maintenant votre blog, les photos sont juste FOLLES ! Mais quelle beauté quoi !
    J’avais aussi fait un article sur l’Islande il y a 2 ans et le fait de revoir tous ces endroits ici m’a juste donné envie d’y repartir. J’ai malheureusement raté la mythique épave de l’avion mais j’ai fait à peu près la même chose, en 6 jours ! Et Jokulsarlon… on avait aussi dormi juste devant… un de mes plus beaux souvenirs !

    1. Betty Post author

      Hello ! Un grand merci pour ton gentil message :) Ah l’Islande, on en tombe tous amoureux c’est sûr, et le sud est tellement sublime ! Contents de trouver quelqu’un qui partage notre expérience de la nuit à Jokulsarlon, dormir face à ce paysage est inoubliable :) On va faire un tour sur ton blog de ce pas !

  10. Nath'

    Votre blog est un véritable enchantement pour les sens tellement vos photos sont chargées d’émotions. A quelle période êtes-vous partis en Islance ?

    1. Betty Post author

      Merci infiniment Amandine ! :) Ce pays nous a beaucoup inspiré, que ce soit photographiquement ou dans l’écriture…

Laisser un commentaire