Deux jours au Spitzkoppe en Namibie

Namibie-Spitzkoppe-photographie-blog

Dans la région du Damaraland en Namibie, se cache le somptueux massif rocailleux et coloré qu’est le Spitzkoppe. Explorer ces montagnes rocheuses c’est être doublement dépaysé, car on ne s’attend pas à trouver des paysages pareils dans ce pays ! Lors de notre voyage de trois semaines à la découverte de la Namibie, nous nous sommes posés deux jours au milieu de ce décor minéral, entre orages et lumières magiques.


 

Des merveilles géologiques aux quatre coins du massif

Lorsque nous avons quitté Swakopmund, nous avons roulé au milieu des plaines désertiques, jusqu’à la montagne de granit qu’est le Spitzkoppe. Comme une île au milieu de l’océan, ce massif s’aperçoit de loin et dépasse de l’horizon. Spitzkoppe signifie en Afrikaans « chapeau pointu », et on comprendra vite pourquoi ! 1784 mètres de roches orangées pointant vers le ciel, ça ne passe pas inaperçu…

Après avoir découvert le sud du pays, ses déserts de dunes, le soleil brulant et la solitude, nous sommes à présent dans une région qui est bien différente : ici il y a beaucoup plus de villages, qui sont généralement très pauvres, et la pluie semble s’inviter à chaque fin de journée. Voilà un changement d’ambiance qui est radical ! Nous roulons sur la grande piste qui mène au Community Restcamp du Spitzkoppe, et comme souvent, nous sommes la seule voiture de passage. Beaucoup d’enfants sortent de nulle part et accourent au bord de la piste pour nous vendre des petits mobiles fabriqués en bois et en pierres. Nous faisons face à une pauvreté que nous n’avons pas vue dans le sud…

spitzkoppe-namibie-fevrier

Pourquoi venir au Spitzkoppe ? Tout simplement parce que ce lieu est un concentré de beautés géologiques ! Le site n’est pas très grand, tout pourrait être vu en une demi journée, mais nous avons voulu prendre le temps. Deux jours et deux nuits pour s’imprégner de la vie au milieu des rochers. Deux couchers et deux levers de soleil, deux journées partagées entre un panel de couleurs allant du bleu au gris, en passant par l’orangé et le rosé.

Les orages d’été que nous essuyons à chaque fin d’après midi remplissent des cavités cachées entre les roches, qui se transforme en piscines naturelles. Il n’est pas question de s’y baigner, elles n’ont de piscines que le nom ! Certaines montagnes sont littéralement un seul et même bloc géant de granit, sur lequel sont posés quelques rochers rond qui semblent tenir en équilibre.

Et puis, il y a LA raison pour laquelle on vient au Spitzkoppe : l’arche, ou le « natural bridge ». Oui, il y a bien une arche en Namibie, et elle est ici… ! Il y a comme un petit air d’ouest Américain qui plane dans l’air, et nous nous sentons dans notre élément à explorer ces petites montagnes et à dénicher les trésors qui s’y cachent. Flâner, se promener sur les pistes, aller marcher au hasard, voilà comment nous avons profité de ce merveilleux endroit !

Voyage-arche-spitzkoppe-namibie

La fameuse arche, admirable sous tous les angles

blog-randonnée-spitzkoppe-namibie

Les piscines éphémères : les « Rock pools »,  et la montagne du Spitzkoppe

Voyage-spitzkoppe-Namibie

piste-spitzkoppe-namibie

Exploration au gré des pistes

bushman-spitzkoppe-namibie

Aller voir les peintures rupestres des Bushmen à « Small Bushmen Paradise »

spitzkoppe-namibie-randonnee

Ciels chargés et roches orangées

Spitzkoppe-namibie

blog-voyage-spitzkoppe-namibie

Spitzkoppe-Namibie

Paysages sublimés par le soleil perçant après l’orage

arche-spitzkoppe-namibie-photographie

Les Pontok Mountains à travers l’arche

Réserve du Spitzkoppe | Infos pratiques

Le Spitzkoppe se trouve dans la région de l’Erongo, et il est facilement accessible depuis la route B2. Le site est géré par une communauté locale et n’est donc pas libre d’accès. Il faudra payer un droit d’entrée, valable pour la journée. On est ensuite autorisé à s’y promener librement, mais quelques parcelles sont fermées (comme Bushmen Paradise), et accessibles uniquement avec un guide (50N$ pour 2 heures de randonnée, à réserver sur place).

N’hésitez pas à vous engager sur la piste qui fait le tour de la réserve, la boucle est courte et permet de voir le Spitzkoppe sous un autre angle.

Prix : 50N$ /personne/ jour + 60N$/véhicule/jour (environ 7,50€)

Site internet : www.spitzkoppe.com

Spitzkoppe est à : 3h de route de Windhoek – 1h40 de route de Swakopmund

Télécharger la carte

 

Des campements de rêve

On vous l’avoue, c’est aussi l’une des raisons qui nous a poussé à venir ici… La communauté n’a pas seulement établi un droit d’entrée pour protéger le site, elle a aussi mis en place des espaces pour camper au milieu de ce décor minéral et sauvage.

Les emplacements sont libres, et suffisamment espacés les uns des autres pour se sentir seuls. Ici, il y a ni électricité ni eau, seulement un toilette sèche par emplacement, et un foyer pour le feu. Le lieu idéal pour renouer avec la nature ! Planter sa tente (ou son 4×4 avec la tente de toit 😉 ) au cœur de ces paysages sublimes de l’Afrique est une expérience magique.

camping-spitzkoppe-namibie

Notre espace rien qu’à nous au cœur d’un cadre superbe (campsite N°12)

caming-namibie

Prendre le temps d’observer les couleurs changeantes des nuages après un coucher de soleil, et terminer sa soirée autour d’un feu de camp

camping-spitzkoppe-namibie

Dormir au Spitzkoppe Campsites

Le camping dispose de 31 places et il est géré par la même communauté qui s’occupe de l’entrée du site. Les emplacements sont éparpillés autour du Spitzkoppe (chaque numéro est indiqué par un petit panneau) et on choisit sur place. Les commodités (douches, eau, électricité et restaurant) se trouvent à la réception, et chaque emplacement individuel dispose d’une toilette sèche et d’un barbecue. En haute saison, il est fortement conseillé de réserver, ce qui sera inutile en basse saison (en février le camp était à moitié vide). Petit cadeau : si vous voulez dormir à deux pas de l’arche, il faudra choisir les emplacements 4, 5, 6 ou 7 ! :)

Prix : 150N$/personne/ jour (environ 10€)

Site et réservations : www.spitzkoppe.com

Et pour ceux qui veulent se faire plaisir, il y a un superbe lodge qui est situé dans la partie fermée de la réserve : spitzkoppenlodge.

 

Des rencontres avec les animaux

On ne dirait pas au premier abord, mais ce secteur regorge d’une multitude d’animaux sauvages qui se cachent dans les recoins des rochers. Impossible de passer à côté des Damans, des petits mammifères entre la marmotte et le lapin. Ils courent partout et ils sont les maîtres incontestés des lieux. D’ailleurs, les longues trainées blanches sur certaines roches ne sont autre que leurs excréments ! En ouvrant l’œil on observera aussi des oiseaux colorés tels que le joli Bulbul Brunoir. Notre rencontre la plus improbable restera celle avec un couple d’Otocyons, des renards à oreille de chauve souris : nous grimpions sur des rochers lorsque nous les avons aperçus à plus d’une centaine de mètres de nous. Ils étaient trop loin pour faire une photo correcte, mais c’est resté un moment exceptionnel car nous n’en n’avons vus nulle part ailleurs durant le reste de notre séjour !

animaux-spitzkoppe-namibie

Des couchers de soleil inoubliables

Bon, là, il faut vous le dire, on a pris une grosse claque. Durant ce voyage on souhaitait voir et photographier de jolis ciels et on a été servis ! Une fois le traditionnel orage quotidien passé, le soleil a toujours réussi à percer à travers les nuages, juste avant de se cacher derrière l’horizon, en nous offrant un spectacle magnifique à chaque fois. Les nuages se teintent, tout est en mouvement, et les montagnes se colorent au gré du ciel. Dame nature ne cessera de nous subjuguer…

arche-spitzkoppe-namibie-coucher-soleil

photographie-spitzkoppe

coucher-de-soleil-namibie


Sur la carte :


Épinglez et mettez de côté cet article pour votre futur voyage en Namibie :

17 commentaires sur “Deux jours au Spitzkoppe en Namibie

  1. Itinera magica

    Comme d’habitude avec vous, c’est absolument sublime! Ce désert granitique me rappelle les formations fabuleuses de Joshua Tree en Californie. Et j’adore vos photos d’oiseaux !

  2. LaRoux

    Comme Ariane, je ne peux m’empêcher de penser à des paysages de l’ouest Américain .. c’est beau beau !
    Et ce coucher de soleil <3

    1. Betty

      Oh merci beaucoup ! En tant que grands nostalgiques de l’ouest américain, on était conquis :) Une chose est sûre, ça vous plairait !

    1. Betty

      Un grand Merci Tatiana ! Nous l’étions presque tout le temps, sauf sous l’arche au coucher du soleil où un groupe avait envahi les lieux 😉

  3. Pingback: La sélection #74 - le meilleur des blogs de voyage - Le Blog Expedia

    1. Betty

      Oh Merci Marlène :) On comprend tellement ton amour pour l’Afrique à présent… Il va falloir rapidement songer à visiter un autre pays 😉

Laisser un commentaire